Le temps des impôts est rarement synonyme de plaisir, mais si vous avez droit à un remboursement au lieu d’une facture cette année, il y a fort à parier que vous avez hâte de décider quoi faire de cet argent. Si un gros achat imprévu peut être tentant – comme le nouveau vélo qui vous fait de l’œil depuis un moment –, vous auriez peut-être avantage à envisager d’abord des avenues plus pratiques.

Alors, comment tirer le maximum de votre remboursement d’impôt? Voici quelques pistes de réflexion.

Créer un fonds de prévoyance

Des imprévus peuvent arriver à tout moment : vous pourriez voir vos heures de travail réduites ou devoir faire changer les freins de la voiture le mois prochain. Un fonds de prévoyance aide à traverser les hauts et les bas de la vie financière plus facilement. Si un événement inattendu survient, vous aurez ce qu’il faut pour survenir à vos besoins, ce qui réduira votre niveau de stress dans une situation déjà bien assez éprouvante. Les experts recommandent d’avoir un fonds suffisant pour couvrir vos dépenses courantes pendant trois à six mois.

Voici comment vous doter d’un fonds de prévoyance en trois étapes faciles

 

Le placer dans un compte d’épargne

Vous prévoyez une grosse dépense? Peut-être envisagez-vous des rénovations bientôt ou aimeriez-vous mettre de l’argent de côté pour couvrir des dépenses courantes plus élevées durant une certaine période de l’année comme le temps des Fêtes?

Un compte d’épargne est un bon endroit pour garder l’argent dont vous n’avez pas besoin immédiatement, mais que vous comptez utiliser à court terme, puisque vous pouvez accéder à vos fonds facilement et accumuler tout de même des intérêts.

Vous pourriez aussi envisager de placer temporairement votre remboursement dans un compte d’épargne libre d’impôt, car vous pourriez alors obtenir un meilleur taux d’intérêt. N’oubliez pas de vérifier votre plafond de cotisation annuel au CELI.

Rembourser ses dettes

Vous avez des dettes? Qu’il s’agisse de prêts automobiles, de cartes de crédit ou de prêts personnels, utiliser votre remboursement d’impôt pour payer vos dettes à taux d’intérêt élevé est une stratégie gagnante.

Comme le remboursement des dettes peut être long, il est facile de se décourager. Le fait de rembourser une grosse somme d’un coup peut non seulement vous aider à payer vos dettes plus vite, mais pourrait aussi vous redonner la motivation qui vous manque et vous pousser à faire des paiements supplémentaires pour vous en débarrasser une fois pour toutes.

Pour tirer le maximum de votre remboursement d’impôt, accordez la priorité à vos dettes ayant le taux d’intérêt le plus élevé; vous paierez ainsi moins d’intérêt chaque mois. Privilégiez les cartes et les lignes de crédit, et les prêts auto. Une fois ces emprunts remboursés, vous pourrez penser à payer ceux à faible taux comme les prêts étudiants.

Financer sa retraite

Que vous ayez 21 ou 51 ans, vous devriez songer à l’épargne-retraite et cotiser à un régime régulièrement. Si vous êtes jeune et prenez de l’avance en cotisant tôt, l’épargne que vous faites maintenant aura plus de temps pour s’accumuler et fructifier grâce à l’intérêt composé. Un petit remboursement d’impôt investi aujourd’hui pourrait faire gonfler votre fonds de retraite plus tard.

Si vous êtes plus âgé, vous avez tout intérêt à cotiser à votre régime d’épargne-retraite, surtout si vous avez pris du retard. L’utilisation de votre remboursement d’impôt pour financer votre retraite est un moyen facile de rattraper le temps perdu sans avoir à vous serrer la ceinture.

La meilleure partie? Si vous cotisez à votre REER, vous aurez droit à une déduction fiscale, sous réserve de certaines limitations, ce qui pourrait se traduire par un remboursement d’impôt l’an prochain aussi… que vous pourriez utiliser de la même manière, et ainsi de suite. Voilà qui crée un beau cercle d’épargne!

Pensez à vérifier votre plafond de cotisation au REER.

Cliquez ici pour ouvrir un REER dès aujourd’hui

 

Cotiser à un régime d’épargne-études

Si vous avez des enfants, l’épargne en vue de financer leurs études postsecondaires pour les aider à préparer leur avenir sans trop s’endetter fait sûrement partie de vos priorités. En mettant de côté une partie de votre remboursement d’impôt aujourd’hui, vous les aiderez à réaliser leurs rêves plus tard.

L’un des avantages d’un Régime enregistré d’épargne-études (REEE) est que le gouvernement y contribue en versant un montant équivalant à une partie de vos cotisations. En effet, la Subvention canadienne pour l’épargne-études correspond à 20 % de la première tranche de 2 500 $ (ou moins) de cotisations annuelles à un REEE pour chacun de vos enfants. Cela représente jusqu’à 500 $ par année, par enfant! Si vous n’avez pas cotisé tous les ans, vous pouvez même verser une cotisation supplémentaire cette année, sous réserve de certaines limites, pour profiter de la subvention.

Sous réserve des limites établies, l’argent placé dans un REEE fructifie à l’abri de l’impôt; vous pourrez donc accumuler davantage, puisque vous n’aurez pas d’impôt à payer sur la croissance de votre épargne.

Rembourser son prêt hypothécaire par anticipation

Vous aimeriez rembourser votre prêt hypothécaire plus tôt que prévu? En utilisant votre remboursement d’impôt pour faire un paiement supplémentaire, vous pourrez rembourser votre emprunt plus vite et réduire le total des intérêts à payer pendant la durée de votre prêt.

Si vous le faites chaque année, cette stratégie peut représenter une épargne considérable. Elle pourrait aussi réduire votre stress si votre retraite approche et que vous souhaitez vous libérer de votre dette hypothécaire, ou si vous avez simplement horreur de payer votre prêt chaque mois.

Penser à l’avenir

Vous épargnez scrupuleusement en vue de votre retraite et êtes sur la bonne voie? Vous avez sûrement d’autres objectifs de vie que vous pourriez concrétiser grâce à cet argent.

Par exemple, vous rêvez peut-être de démissionner un jour et de démarrer votre propre entreprise, ou de vous acheter une piscine ou de faire un grand voyage dans les prochaines années.

Voyez le remboursement d’impôt comme un moyen de vivre votre vie pleinement et de poursuivre vos rêves. Mettez cet argent de côté pour réaliser votre plan d’avenir et avoir du plaisir.

Trouver le juste équilibre

Vous pouvez choisir n’importe laquelle des stratégies que nous venons d’aborder, ou encore en combiner une ou plusieurs; tout dépend du montant de votre remboursement et de vos priorités financières.

Quel que soit votre choix, n’oubliez pas de vous accorder aussi une petite douceur : un repas pour emporter de votre restaurant préféré, une nouvelle tenue ou toute autre chose qui vous fait plaisir. Après tout, vous l’avez bien mérité.

Visitez notre Carrefour du placement pour obtenir des conseils, des outils et plus encore.

 

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Les informations qu’il contient ne doivent pas être vues comme des conseils en placement ou des garanties pour le futur ni comme des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de la Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.