Si vous êtes novice en placements et ne savez pas par où commencer, les fonds communs de placement et les fonds négociés en bourse sont deux des produits de placement que l’on vous recommandera le plus souvent.  Les deux vous permettront de créer un portefeuille diversifié qui vous aidera à atteindre vos objectifs financiers à court et à long terme.

Tant les fonds communs de placement que les FNB donnent accès à une gamme très diversifiée d’actions et d’obligations canadiennes, américaines et étrangères. Grâce à ces produits, les investisseurs peuvent ratisser large (par exemple en optant pour un fonds indiciel répliquant l’indice composé S&P/TSX), ou choisir des placements plus ciblés (par exemple, des actions à dividendes ou un secteur en particulier, comme l’énergie). 

Représentant plus de 1,9 billion de dollars en actifs, les fonds communs de placement règnent toujours sur le marché des placements canadien.1 Néanmoins, les FNB sont de plus en plus populaires; en mai 2022, la valeur de leurs actifs sous gestion dépassait 311 milliards de dollars.2

Avant que vous commenciez à invertir, voyons comment ces deux types de placement fonctionnent et quelles en sont les différences.

Qu’est-ce qu’un fonds commun de placement?

Un fonds commun de placement est un type de placement dont les fonds proviennent de plusieurs investisseurs. Un gestionnaire de portefeuille investit l’argent dans un portefeuille de titres, comme des actions et des obligations. La manière dont le portefeuille est géré et investi dépend des objectifs du fonds commun de placement. Par exemple, vous pouvez investir dans un fonds commun de placement qui est centré sur la croissance, le revenu régulier ou une combinaison des deux.

Qu’est-ce qu’un FNB?

Les FNB ressemblent aux fonds communs de placement, en ce qu’ils sont tous deux des fonds communs de placement qui peuvent détenir des dizaines, voire des centaines, de titres différents selon leur indice de référence. L’un des principaux éléments qui distinguent les FNB des fonds communs de placement est qu’un grand nombre de FNB font l’objet d’une gestion passive – également appelés FNB indiciels. Certains FNB à gestion active existent et gagnent même en popularité, mais le présent article se penche principalement sur les FNB à gestion passive.

Les FNB indiciels suivent un indice en particulier. Par exemple, vous pourriez investir dans un FNB qui suit l’indice composé S&P/TSX. Cet indice suit environ 250 des plus importantes sociétés canadiennes cotées sur la Bourse de Toronto.

Puisqu’il n’y a aucune sélection active des titres, le ratio des frais de gestion (RFG)  pour ce type de placement est inférieur à celui d’un fonds commun de placement à gestion active.

Une autre différence importante entre les FNB et les fonds communs de placement concerne leurs cours. Les FNB sont négociés (c’est-à-dire que leurs parts sont achetées et vendues) sur une Bourse de valeurs – tout comme les actions – et leurs cours varient tout au long de la journée, contrairement aux fonds communs de placement, dont les cours sont établis une fois par jour, à la fin de la séance de négociation, après la fermeture du marché. Ainsi, pour un fonds commun de placement donné, toutes les opérations réalisées pendant la journée se feront au même prix, contrairement à un FNB, dont le cours varie tout au long de la journée, en fonction du cours des titres sous-jacents de l’indice qu’il suit.

Approche de gestion

En matière de fonds communs de placement et de FNB, il existe deux types d’approches de gestion : la gestion active et la gestion passive. Pour prendre des décisions éclairées, vous devez en connaître les différences.

La gestion active

Les fonds communs de placement sont généralement associés à une gestion active. Les gestionnaires de fonds surveillent les conditions du marché, et s’appuient sur leurs connaissances et leur expérience pour prendre des décisions de placement – comme les titres à acheter et le moment où les vendre –, l’objectif étant d’optimiser le rendement pour leurs investisseurs tout en poursuivant l’objectif de placement du fonds commun de placement. Il s’agit d’une approche hautement séduisante pour les investisseurs, qui peuvent ainsi faire gérer leurs placements par des professionnels chevronnés.

La gestion passive

Les FNB sont souvent gérés de manière passive. Ils sont conçus pour suivre de près le rendement d’un fonds indiciel d’actions ou d’obligations reconnu, comme le S&P 500 ou l’indice des obligations universelles FTSE Canada pour les obligations canadiennes. Si les titres sous-jacents de votre FNB ont un bon rendement, il en sera de même pour votre FNB. Si leur cours fléchit, le cours de votre FNB fléchira, lui aussi.

Les FNB conviennent aux investisseurs qui ont une bonne connaissance des placements et disposent du temps nécessaire pour faire des recherches et négocier des fonds.

Il est important de savoir qu’il existe des fonds communs de placement gérés de manière passive. Ces « fonds indiciels » sont conçus pour suivre de près le rendement d’un indice boursier.

Frais de gestion ou ratio de frais de gestion (RFG)

Quand vient le temps de choisir entre les fonds communs de placement et les FNB, les frais de gestion pèsent souvent lourd dans la balance. Le ratio de frais de gestion (RFG) correspond aux frais associés à la gestion des fonds communs de placement et des FNB. C’est ce qui sert à payer le personnel, les dépenses d’exploitation, les taxes, et plus encore.

De manière générale, le RFG des fonds communs de placement gérés de manière active se situe entre 1,50 % et 2,50 %;3 et celui des fonds indiciels passifs, entre 0,75 % et 1 %. Quant aux FNB, le RFG se situe habituellement entre 0,05 % et 1,10 % (pour les FNB à gestion passive) et entre 0,75 % et 2,50 % (pour les FNB à gestion active).4

Types de fonds communs de placement et de FNB

Il existe des centaines de fonds communs de placement et de FNB sur le marché. Bien que cela puisse sembler énorme, les fonds sont répartis par types ou par secteurs, afin que vous puissiez choisir ceux qui correspondent à votre profil d’investisseur et à vos objectifs.

Fonds/FNB à revenu fixe 

Les fonds/FNB à revenu fixe mettent l’accent sur les actifs qui offrent un revenu régulier. Ces fonds sont souvent constitués d’obligations d’État ou de sociétés et de bons du Trésor.  S’il demeure possible de perdre de l’argent lorsqu’on investit dans les fonds obligataires, ces derniers tendent à être moins risqués et offrent une croissance potentielle plus modeste que les fonds d’actions.

Fonds/FNB d’actions

Conçus dans une optique de croissance à long terme, les fonds d’actions investissent dans des actions. La valeur de votre investissement fluctue à la hausse et à la baisse, mais les possibilités de croissance sont plus grandes. Les fonds d’actions peuvent être subdivisés en plusieurs catégories : vous pouvez acheter des fonds axés sur la croissance, les dividendes, les grandes entreprises ou les sociétés de premier ordre; ou encore des fonds régionaux.

Fonds/FNB équilibrés

Les fonds équilibrés combinent des titres à revenu fixe et des actions, afin de réduire la volatilité globale. La composition de l’actif – en actions et en obligations – d’un fonds équilibré est expliquée dans l’« Aperçu du fonds » et dans son prospectus simplifié. Différents fonds répondent à différents niveaux de tolérance au risque. Les fonds axés sur la croissance comportent davantage d’actions, tandis que les fonds prudents se concentrent sur les titres à revenu fixe.

Fonds/FNB sectoriels

Vous pouvez acheter des fonds communs de placement et des FNB qui se concentrent sur un secteur ou un thème en particulier, comme l’immobilier, les services financiers ou l’investissement socialement responsable. Ces types de fonds peuvent être attrayants pour les personnes qui recherchent une plus grande exposition à certaines industries. Par exemple, vous pourriez investir dans un fonds immobilier qui vous donnerait accès à des dizaines de propriétés pour un montant inférieur au coût de la mise de fonds pour une seule maison.

Négocier des fonds communs de placement et des FNB

La négociation de fonds communs de placement et de FNB est assez simple, mais elle nécessite quand même la connaissance de quelques notions de base.

On peut investir dans les fonds communs de placement en tout temps, pour peu que le marché boursier soit ouvert. On peut acheter des parts de fonds communs de placement en ligne, par téléphone ou en succursale. Il n’y a généralement pas de frais d’opérations supplémentaires pour les fonds communs de placement sans frais d’acquisition (mais si vous investissez par l’intermédiaire d’un courtier, des frais de ce type pourraient vous être facturés).

En ce qui concerne les FNB, on achète leurs parts au prix du marché, qui fluctue tout au long de la journée – tout comme les actions. Pour les acheter, il vous faut un compte de courtage en ligne. Vous pouvez également demander à un conseiller en placement ou à un courtier de vous aider à effectuer vos achats. Étant donné que les FNB sont négociés comme des actions, des frais ou des commissions peuvent vous être facturés lorsque vous achetez ou vendez de leurs parts.

L’investissement initial requis est généralement faible, de sorte que les deux produits peuvent convenir à tous les types d’investisseurs.

Les fonds communs de placement et les FNB sont tous deux des produits d’investissement liquide; il est donc relativement facile d’acheter ou de vendre leurs parts. En d’autres termes, vous pouvez facilement accéder à votre argent si vous en avez besoin. Il n’y a pas de période d’immobilisation.

Cotisations automatiques

En vous faisant investir un montant fixe à intervalles réguliers, la méthode de la moyenne d’achat vous aide à atténuer l’incidence de l’instabilité des marchés et à régulariser le coût moyen d’achat des unités de fonds communs de placement. Par exemple, vous pouvez décider que 100 $ seront prélevés sur chacune de vos paies pour acheter des parts supplémentaires du fonds dans lequel vous investissez. Malheureusement, la moyenne du coût d’achat n’est pas une méthode pratique à appliquer aux FNB à cause des frais d’opérations liés à l’achat de nouvelles parts, qui peuvent s’accumuler rapidement.

Informations sur les fonds communs de placement et les FNB

Les sociétés de fonds produisent un rapport appelé « Aperçu du fonds » pour chacun de leurs fonds communs de placement et de leurs FNB. On y trouve les éléments suivants :

  • le nom et le code du fonds;
  • les objectifs et la stratégie de placement;
  • le gestionnaire du fonds (le cas échéant);
  • les rendements passés;
  • les frais de gestion;
  • la valeur liquidative du fonds;
  • le détail des actifs détenus par le fonds.

De plus, les fonds communs de placement communiquent leurs principaux titres chaque mois et la totalité des titres deux fois par année. Les FNB à gestion passive publient normalement la liste de leurs titres tous les jours.

Le saviez-vous?5

Voici les produits de placement les plus couramment détenus par les investisseurs canadiens :

  • 89 % Fonds communs de placement
  • 69 % Actions
  • 54 % Certificats de placement garanti (CPG)
  • 29 % Fonds négociés en bourse (FNB)
  • 23 % Obligations

Aperçu des fonds communs de placement et des FNB

 Fonds communs de placement à gestion activeFNB conventionnels
Approche de gestionGestion active par un gestionnaire de fonds professionnel qui peut modifier le portefeuille (ou sa composition) en tout tempsGestion passive qui suit de près un indice reconnu, comme l’indice composé S&P/TSX. Il n’est pas possible de modifier le portefeuille (ou sa composition) comme dans un fonds commun de placement
Méthode d’achatL’achat se fait généralement par l’intermédiaire d’une institution financière (comme la Banque Scotia) ou d’un conseiller en services bancairesL’achat se fait par l’entremise d’un courtier ou sur une plateforme de courtage en ligne (comme Scotia iTRADE)
NégociationLes négociations et la fixation des prix s’effectuent une fois par jour, à la clôture du marchéLes négociations et la fixation des prix se font tout au long de la journée sur les marchés boursiers (tout comme les actions)
Souplesse des placementsLa souplesse est plus grande; il est possible de s’écarter de l’indice sous-jacent du fondsLe rendement dépend directement de celui des titres indiciels (comme l’indice composé S&P/TSX)
DivulgationLes titres principaux sont divulgués chaque mois et la totalité des titres l’est deux fois par annéeLes titres sont divulgués chaque jour
FraisLes frais de gestion sont plus élevésLes frais de gestion sont plus bas
Cotisations automatiquesLa méthode de la moyenne d’achat convient bienLa méthode de la moyenne du coût d’achat ne convient pas

Lesquels sont les meilleurs : les FNB ou les fonds communs de placement?

Il ne serait pas équitable de dire qu’un produit d’investissement est meilleur que l’autre. Les fonds communs de placement et les FNB offrent tous deux une diversification, mais ce sont des produits différents. Si vous avez du mal à vous décider entre les deux, réfléchissez aux éléments suivants :

  • Souhaitez-vous un investissement à gestion active ou passive?
  • Quel niveau de frais convient à votre plan financier?
  • À quel point êtes-vous à l’aise d’investir?
  • Quelle est votre stratégie d’investissement?

Les nouveaux investisseurs s’orientent généralement vers les fonds communs de placement, car un gestionnaire de placement gérera leurs portefeuilles pour eux. Si vous choisissez cette option, vous pourrez travailler avec eux sur vos investissements.

D’autre part, les FNB sont attrayants pour les particuliers qui se sont familiarisés avec les placements et qui recherchent des produits à faible coût pour leurs portefeuilles.

Quel que soit votre choix, vous devez choisir un fonds qui correspond à vos objectifs d’investissement. Connaître le fonctionnement des différents produits d’investissement et savoir dans quoi ils sont investis fait partie de votre parcours.

Pour en savoir plus sur les fonds communs de placement, visitez le Centre de formation sur fondsscotia.com pour y trouver des vidéos et des informations pratiques. 

Rendez-vous sur banquescotia.com pour en apprendre plus sur les FNB offerts par la Banque Scotia et visitez le Centre d’apprentissage sur scotiaitrade.com pour mieux connaître les placements directs avec des FNB.

Le moment est venu de planifier votre avenir financier? Venez rencontrer un conseiller de la Banque Scotia dès aujourd’hui