Qu’il s’agisse de prendre votre retraite à 65 ans ou de travailler un peu plus longtemps, vous voudrez sûrement que vos projets de retraite se concrétisent rapidement. Voici donc quelques conseils pour bien préparer cette étape importante de votre vie.

Dès l’âge de 60 ans, il est conseillé de faire:

  • Examiner les sources de revenus. Les Canadiens épargnent durant toute leur vie active et à la retraite, cette épargne constitue leur revenu. Il est donc important de déterminer quelles seront les sources de revenus disponibles : prestations de régimes de gouvernements ou d’entreprise, comptes enregistrés et non enregistrés, compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et de rencontrer un professionnel pour savoir dans quel ordre vous devriez accéder à celles-ci.
  • Tenir compte de toutes les phases de la retraite. Il faut considérer la retraite comme un processus en trois phases. Au cours de la première, les dépenses sont généralement plus élevées en raison des voyages et des achats qui avaient été reportés durant la vie active. Durant la deuxième phase, les retraités passent plus de temps en famille ou avec des amis et adoptent une certaine routine. Enfin, à la troisième phase, ils se concentrent davantage sur la planification successorale, les soins de santé et les frais qui y sont associés.
  • Regrouper ses placements. Certains investisseurs pourraient être tentés de répartir leurs placements entre plusieurs institutions financières en croyant qu’il s’agit là d’un moyen de diversification efficace. En réalité, cette façon de faire peut nuire à la réalisation de leurs objectifs financiers à long terme. Par contre, le regroupement de vos placements auprès d’une seule institution financière peut offrir plusieurs avantages, tels qu’un portrait plus précis de votre situation pour atteindre vos objectifs financiers. Cette stratégie peut aussi simplifier vos placements en réduisant le nombre de reçus fiscaux et de relevés de comptes, diminuer les frais de gestion, contribuer à une diversification plus efficace et optimiser leur efficience fiscale. Vous pouvez donc garder le cap sur vos objectifs en simplifiant vos placements, et ce, grâce à un plan complètement intégré.

Ce qu’il est déconseillé de faire:

  • Acheter instinctivement une maison plus petite. Dans le cadre d’un sondage réalisé auprès de Canadiens âgés de 55 à 64 ans, plus de la moitié ont affirmé qu’ils envisageaient de vendre leur maison et d'en acquérir une plus petite pour financer leur retraite1. Bien que cela puisse sembler une bonne idée en raison de la hausse importante des prix des maisons au cours de la dernière décennie, le gain réalisé pourrait être moins élevé que prévu en raison des coûts additionnels, tels que les droits de mutation immobilière et les frais juridiques.
  • Rester vague au sujet d’un plan successoral. Un plan successoral peut être un sujet délicat à aborder, mais il est important d’en discuter avec les membres de votre famille, afin d’éviter des conflits potentiels entre ceux-ci plus tard. Il n’est pas nécessaire de révéler tous les détails de votre plan, cependant il est important que votre entourage soit informé de vos volontés. Il est assez courant de choisir un membre de la famille comme liquidateur. Toutefois, vous devrez faire preuve de prudence pour choisir cette personne, car il s’agit d’un rôle qui comporte des responsabilités importantes et les deux parties doivent être à l’aise avec cette décision.
  • Épuiser l’épargne pour la retraite. Il est important d’épargner pour la retraite, mais il est tout aussi important d’utiliser judicieusement cet argent au cours des deux décennies ou plus qui constituent la période de la retraite. Selon une étude récente, les personnes âgées de 50 ans et plus déclaraient avoir épargné un montant approprié (soit environ 20 % annuellement) pour s’assurer d’un revenu de retraite. Toutefois, ces mêmes personnes prévoyaient aussi retirer annuellement 15 % de leur fonds d’épargne-retraite, soit trois à quatre fois le taux qui est habituellement recommandé.2

 

1. Sondage RE/MAX 2016 effectué par Léger, Rapport des tendances du printemps de RE/MAX.

2. Enquête : Les Canadiens au bord de la retraite ont besoin d’aide pour leur avenir ; Morneau Shepell, juillet 2016.

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement ; il ne doit pas être réputé offrir des conseils en placement, une garantie pour l’avenir ou des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de la Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.