Si vous êtes dans la trentaine, voici quelques conseils faciles à suivre pour vous aider à planifier votre avenir.

Dans la trentaine, il est conseillé de:

  • Profiter de « l’argent gratuit ». Votre employeur double-t-il vos cotisations dans son régime de retraite? Offre-t-il un régime ou un programme d’actionnariat des employés? Si oui, assurez-vous d’en profiter pour faire fructifier votre pécule.
  • Profiter des régimes d’épargne avantageux sur le plan fiscal. Ce n’est pas facile d’épargner lorsqu’on commence dans la vie, mais le gouvernement a justement conçu les REER, CELI et REEE pour que vous puissiez le faire, en vue de vos objectifs financiers ou ceux de votre famille, tout en profitant d’un allégement fiscal. Les programmes ont chacun leurs particularités, mais un conseiller pourra vous aider à déterminer si un plan ou une combinaison de plans vous convient le mieux.
  • Investir dans une optique de croissance. Quand on est jeune comme vous, le temps est un allié. Pour faire croître progressivement votre épargne, il peut être bon de privilégier les placements porteurs de croissance, par exemple dans les actions. Cependant, qui dit gains potentiels dit risques accrus, alors préparez-vous mentalement à ne pas paniquer parce que la valeur de votre portefeuille fluctue si vous voulez en récolter les fruits. Voyez avec votre conseiller quelle répartition de placement vous convient.

Ce qu’il est déconseillé de faire:

  • En prendre trop sur vos épaules. Vous êtes à un âge qui peut être marqué par des événements majeurs tels qu’un mariage, l’achat d’une maison, la naissance d’un enfant ou un lancement en affaires. Tout palpitants et mémorables qu’ils soient, ces événements peuvent également s’avérer durs pour le portefeuille. Vous pouvez réduire votre anxiété en fixant vos priorités, puis en établissant votre budget en conséquence.
  • Essayer de tout avoir tout de suite. Vous n’avez pas à atteindre immédiatement tous vos objectifs. Bien des trentenaires aimeraient mener une vie de rêve, mais n’ont pas le salaire pour. Or, vivre au-dessus de ses moyens, ça peut finir par coûter cher. La vie de pacha peut attendre : si vous restez un peu plus longtemps en appartement avant d’acheter, vous aurez l’occasion d’accumuler une mise de fonds plus importante. Vous pouvez aussi choisir une propriété qui nécessite des rénovations et la rénover petit à petit jusqu’à ce qu’elle prenne la forme de votre maison de rêve.
  • Négliger les assurances. Les assurances sont un volet important de votre avenir financier, car elles protègent votre bien (maison, voiture, etc.) et votre vie. À votre âge, cela peut vous sembler encore très abstrait, mais avec les aléas de la vie, votre assurance maladie ou votre assurance vie pourraient s’avérer fort utiles un jour.

Découvrez comment planifier votre avenir financier dans la vingtaine, la quarantaine, la cinquantaine et la soixantaine.

 

 

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Il ne doit pas être réputé offrir des conseils en placement, une garantie pour l’avenir ou des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de la Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.