Au Canada, les prix augmentent à un rythme particulièrement rapide. Selon Statistique Canada, l’indice des prix à la consommation a progressé à un rythme annuel de 5,1 % en janvier, alors que l’augmentation importante du coût des aliments a poussé le coût de la vie à la hausse à son rythme le plus rapide en trois décennies. Toutefois, il ne s’agit pas seulement des prix à l’épicerie; les consommateurs canadiens constatent une hausse des prix d’à peu près tout — depuis l’essence et les produits d’épicerie jusqu’aux nouvelles voitures, à l’habitation et même aux gros articles, comme les électroménagers.

Comment l’inflation est-elle mesurée?

L’indice des prix à la consommation (IPC) est l’un des indicateurs économiques les plus connus au Canada. L’IPC compare, au fil du temps, le coût d’un panier fixe de biens et de services achetés par les consommateurs, comme des aliments, des habitations et des vêtements. Essentiellement, la variation en pourcentage du prix du panier est utilisée à titre d’estimation du montant de l’inflation dans l’ensemble de l’économie.

Alors que l’inflation a exercé des pressions additionnelles sur les finances de nombreux ménages, voici nos cinq principales suggestions pour composer avec l’inflation.

Conseil no 1 : Réévaluez votre budget

Bien que personne n’aime voir les prix augmenter, la dernière vague inflationniste pourrait présenter l’occasion parfaite pour vous de prendre le contrôle de vos finances en réexaminant votre budget ou en en établissant un. 

Vous demandez-vous où va tout votre argent chaque mois? Voici deux étapes simples pour faire le suivi de vos dépenses :

Étape 1

Calculez le revenu total que vous recevez de toutes sources — par exemple, revenu d’emploi, de location ou de placement, les paiements de soutien, les prestations de retraite et autres.

Étape 2

Dressez la liste de toutes vos dépenses et divisez-les en deux catégories :

  • Les dépenses non discrétionnaires, ou obligatoires, comme les paiements hypothécaires, le loyer, l’électricité et autres.
  • Les dépenses discrétionnaires, ou non essentielles, comme les repas au restaurant ou les mets à emporter, les visites dans un café, et autres. S’il reste de l’argent après avoir tenu compte de toutes vos dépenses non discrétionnaires, établissez l’ordre de priorité des dépenses discrétionnaires en fonction de ce qui vous importe le plus. 

Votre budget peut être aussi élémentaire ou détaillé que vous le souhaitez, selon ce qui vous convient le mieux. Ce qui importe, c’est d’en établir un et de le réévaluer au moins deux fois par année afin de vous assurer qu’il répond tant à vos objectifs financiers à court qu’à long terme, ou lorsque se produit un changement important dans vos revenus ou vos dépenses. 

Visitez et essayer le Calculateur Trouver l’argent. Il vous aidera à établir si vous disposez de fonds additionnels pour la progression vers l’atteinte de vos objectifs financiers en comparant votre revenu à vos dépenses.

Conseil no 2 : Économisez de l’argent en restructurant vos dettes

L’inflation peut avoir une incidence importante sur votre style de vie, particulièrement si vous avez contracté trop de dettes, que ce soit sous la forme de cartes de crédit, de paiements automobiles ou même de prêts étudiants. 

Disposer d’un plan clair sur la manière dont vous gérez vos remboursements et connaître les options disponibles sont deux excellentes manières d’abaisser vos paiements mensuels, de sortir plus rapidement de l’endettement et d’avoir un sentiment de contrôle sur vos finances.

Voici quelques stratégies pour vous aider à devenir libre de dettes plus rapidement :

Restructurez vos dettes

Il est probable que vous payiez plus d’intérêts que vous ne le devriez, selon le type de vos dettes.

La restructuration de vos dettes peut abaisser vos paiements d’intérêts, libérant des fonds indispensables pour vous aider à être libre de dettes plus rapidement. Il existe différentes manières d’y arriver.

  • Changement de votre carte de crédit pour une carte à taux d’intérêt moins élevé : De nombreuses cartes de crédit sont assorties de taux d’intérêt élevés. Si vous avez des dettes sur cartes de crédit, vous pourriez vouloir savoir s’il y a des options disponibles comportant un taux d’intérêt moins élevé, puisque cela pourrait vous permettre d’économiser de l’argent.
  • Consolidation de vos dettes : Si vous avez de multiples prêts ou cartes de crédit, vous pourriez être en mesure de tous les regrouper dans un nouvel instrument de crédit afin de tirer parti d’un taux d’intérêt annuel et d’un paiement possiblement plus bas. Il pourrait s’agir d’une marge de crédit garantie ou non garantie, ou même d’un nouveau prêt. De cette manière, vous n’aurez qu’un paiement facile à effectuer, ce qui devrait grandement réduire votre stress.

Si vous voulez en savoir davantage sur les options permettant de rembourser vos dettes de manière plus efficace ou plus rapidement, planifiez une rencontre avec un conseiller de la Banque Scotia afin d’examiner votre situation et vous aider à trouver la meilleure solution pour vous.

Conseil no 3 : Explorez vos options en matière de prêt hypothécaire

Comme vous le savez sûrement très bien, les périodes d’inflation sont habituellement suivies de hausses des taux d’intérêt, ce qui peut avoir une incidence sur vos flux de trésorerie, particulièrement si vous avez un prêt hypothécaire. Il est important de comprendre comment vos paiements hypothécaires seront touchés à mesure que les taux augmenteront : 

  • Si vous avez un prêt hypothécaire à taux fixe, vous ne serez pas touché par des changements de taux d’intérêt avant votre date de renouvellement. 
  • Si vous avez un prêt hypothécaire assorti d’un taux variable, vous pouvez probablement vous attendre à ce que votre taux d’intérêt augmente, à moins que vous ayez un prêt hypothécaire à taux variable avec la protection d’un taux plafonné. Vous pourriez souhaiter envisager de passer à un prêt à taux fixe, ce qui garantira votre taux pendant la durée du prêt hypothécaire. La plupart des prêts hypothécaires à taux variable vous permettront de le convertir en prêt hypothécaire à taux fixe. Vous devrez communiquer avec votre prêteur pour connaître les étapes et savoir s’il y a des charges ou des frais de remboursement anticipé que vous devrez acquitter.

Qu’est-ce qu’un taux variable avec protection d’un taux plafonné?

Un prêt hypothécaire à taux variable avec protection d’un taux plafonné comporte des paiements fixes pendant la durée du prêt qui sont calculés en fonction d’un taux plafonné plutôt que du taux variable courant; alors que les taux augmentent, une plus grande partie de vos paiements est affectée aux intérêts, et une partie moindre au montant en capital (mais votre paiement mensuel demeure le même).

  • Si vous cherchez à acquérir une propriété, vous pourriez vouloir entamer le processus de préapprobation de votre prêt hypothécaire avant les hausses de taux d’intérêt attendues. Il y a préapprobation lorsque le prêteur examine votre situation financière pour établir le montant maximal qu’il vous prêtera et à quel taux d’intérêt. Habituellement, une préapprobation est valide pendant une période de 60 à 120 jours, ce qui signifie que pendant cette période, le taux d’intérêt est garanti. 

Quelles sont les principales différences entre les prêts hypothécaires à taux variable et ceux à taux fixe?

De manière générale, les prêts hypothécaires à taux fixe sont tout indiqués pour les personnes qui veulent l’assurance de savoir que leurs paiements demeureront les mêmes tout au long du terme du prêt. Lorsqu’il est attendu que les taux augmenteront, les taux fixes seront attrayants aux fins d’éviter une incidence financière. 

Les prêts hypothécaires à taux variable sont intéressants en ce sens que le taux d’intérêt initial est habituellement moins élevé qu’un taux fixe, et qu’il est possible de payer moins d’intérêts pendant la durée de votre prêt hypothécaire si la Banque du Canada ne relève les taux d’intérêt que peu ou de manière modeste. Toutefois, il n’y a pas de manière facile de le prédire avec précision, ce qui fait que les taux variables comportent un risque de taux d’intérêt.

Que vous soyez propriétaire ou à la recherche d’une propriété, ou que vous envisagiez un refinancement, un conseiller en financement résidentiel de la Banque Scotia peut vous expliquer les diverses options hypothécaires disponibles et vous aider à choisir celle qui vous convient. 

Pour en apprendre davantage sur les prêts hypothécaires, consultez ces ressources utiles :

Conseil no 4 : Gardez un œil sur votre stratégie de placement à long terme

Alors que les périodes d’inflation peuvent être préoccupantes pour les investisseurs, il ne sert à rien de paniquer. Investir dans un portefeuille équilibré comportant une composition d’actions et d’obligations présente une plus grande probabilité de surpasser l’inflation et de générer de la richesse au fil du temps. Cela découle en grande partie des rendements solides dégagés par les actions, qui ont par le passé été largement supérieurs à l’inflation.

La répartition de l’actif de votre portefeuille en actions et en obligations est un facteur déterminant clé de l’atteinte de vos objectifs de placement à long terme. Pensez aux obligations à titre de revenu potentiel et d’amortisseur pour votre portefeuille pendant les replis du marché boursier. En revanche, les actions constituent le moteur de croissance de votre portefeuille, avec une répartition plus importante présentant un potentiel de rendement à long terme plus élevé, mais assorti d’une augmentation correspondante du risque.

D’un autre côté, si votre portefeuille de placement compte une tranche importante d’actifs en liquidités pendant une longue période, les rendements minimaux dégagés par ces dernières pourraient réduire la performance globale de votre portefeuille. Vos placements en trésorerie pourraient même ne pas suivre le rythme de l’inflation, se traduisant par un rendement réel négatif.

Conseil no 5 : Envisagez de reporter les principaux achats

Alors que vous pourriez souhaiter changer de voiture ou acquérir de nouveaux électroménagers, vous pourriez envisager de reporter ces achats pendant encore un moment (en supposant que cela est possible). Il est attendu que les perturbations induites par pandémie touchant les chaînes d’approvisionnement s’atténueront au cours de la prochaine année, ce qui pourrait contribuer à réduire les prix d’une large gamme de biens de consommation.

 

Pendant des périodes comme celles-ci, il est important d’avoir accès aux meilleurs conseils financiers qui soient. Votre conseiller de la Banque Scotia peut recommander des stratégies pour composer avec l’inflation en hausse touchant différents aspects des finances de votre ménage, tout en vous gardant sur la bonne voie vers l’atteinte de vos objectifs financiers.

Le moment est venu de planifier votre avenir financier? Venez rencontrer un conseiller de la Banque Scotia dès aujourd’hui