Si vous avez un compte bancaire à la Banque Scotia, vous avez accès aux services d'un conseiller qui peut vous aider à établir vos priorités et à atteindre vos objectifs financiers.

Quel est le meilleur moyen de travailler avec votre conseiller? Voici cinq astuces qui vous permettront de tirer profit de vos rencontres.

1. Préparez-vous avant chaque rencontre.

Faites vos recherches. Cela signifie de passer en revue vos objectifs financiers et de penser à des sujets qui pourraient être abordés. Assurez-vous d’apporter tous les documents pertinents, y compris les récents relevés de comptes, les plans de budgets et les documents fiscaux requis.

2. Ne craignez pas de poser des questions.

Il est important que vous compreniez les placements que votre conseiller vous recommande et comment ceux-ci s’intègreront au plan pour votre avenir financier. Si vous avez des doutes ou si vous ne comprenez pas certains points, demandez des précisions. Votre conseiller est là pour répondre à vos questions.

3. Devenez un investisseur informé

Soyez toujours en mode « apprentissage ». Assurez-vous de lire les documents que vous recevez au sujet de placements potentiels. Votre conseiller vous orientera vers des ressources utiles pour parfaire vos connaissances. La page Web Honoraires et frais du site de la Banque Scotia permet aux investisseurs de comprendre les coûts associés aux placements.

4. Faites un suivi de vos placements

Prenez l’habitude d’examiner vos placements en conservant un dossier de vos relevés de comptes, vos documents fiscaux et vos autres documents. Prenez le temps de lire vos relevés lorsque vous les recevez. Si vous avez des doutes ou des questions, communiquez avec votre conseiller.

5. Tenez votre conseiller au courant de votre situation.

Il est important d’informer votre conseiller de tout changement à votre situation personnelle ou financière, comme vous le feriez avec votre dentiste si vous aviez un mal de dents. Des événements marquants, tels qu’un mariage, la naissance d’un enfant, un divorce ou le décès de votre conjoint, peuvent avoir un effet marqué sur votre situation financière. Vous devez donc informer votre conseiller à ce sujet, afin que des rajustements soient apportés à votre plan financier.

Établir un plan en trois étapes

Vous savez sans doute qu’un conseiller peut vous aider à élaborer un plan personnalisé. Mais en quoi cela consiste-t-il? C’est moins compliqué que vous ne l’imaginez. Voici trois étapes qui vous permettront de partir du bon pied.

1. Calculez votre valeur nette

Dressez la liste de tous vos actifs (p. ex. vos économies, votre voiture si elle est payée, etc.) et celle de votre passif (toutes vos dettes). Avec ces renseignements en main, vous serez en mesure d’évaluer votre santé financière et d’atteindre vos objectifs.

2. Établissez un budget

Où va votre argent? La plupart des gens évaluent assez bien leurs revenus, mais ils ont souvent de la difficulté à faire le suivi de leurs dépenses. Pour commencer, visitez le www.banquescotia.com et essayer notre calculateur Trouvez l’argent.

3. Définissez vos objectifs

Est-ce que vous épargnez pour la retraite, pour l’achat d’une première maison ou pour financer les études de vos enfants? Le plan financier que vous établissez avec votre conseiller dépendra de vos objectifs uniques et de votre étape de vie.

 

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Il ne doit pas être réputé offrir des conseils en placement, une garantie pour l’avenir ou des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de la Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.