Que vous rêviez d’acheter un condo au centre-ville, un joli bungalow en banlieue ou un terrain sur lequel bâtir une maison, le prix des propriétés sur le marché vous fera sûrement sursauter.

En 2022, une maison au Canada coûte en moyenne 748 450 $ — un bond de 21 % par rapport à l’an dernier — et les prix sont encore plus élevés dans les grandes villes comme Toronto et Vancouver.1 Le prix des habitations continuant de grimper, l’accession à la propriété peut sembler hors d’atteinte. Toutefois, avec un ami, ce rêve pourrait devenir une réalité.

"

Nous avons constaté un intérêt marqué [pour l’achat d’une habitation avec des amis. Au lieu de payer un loyer, des amis mettent leurs ressources en commun pour avoir accès au marché immobilier et acheter une maison ensemble. 

Nicholas Geiser, conseiller en financement résidentiel à la Banque Scotia

Facteurs à considérer

L’achat d’une maison avec des amis est une décision importante. Avant de faire une offre d’achat sur une maison et de vous installer avec des colocataires, vous devez prendre en considération certains facteurs.

  • Faites vos calculs
    Ayez une discussion franche avec votre colocataire potentiel à propos de votre revenu, de vos dettes de cartes de crédit et des soldes de vos prêts, afin d’avoir une idée de votre ratio dette-revenu total et de connaître le montant estimatif du prêt hypothécaire que vous pourriez obtenir. L’un de vous songe-t-il à retirer des fonds de son REER au titre du régime d'accession à la propriété? Êtes-vous admissible au programme d’Incitatif à l'achat d'une première propriété? Ces éléments auront une incidence sur le type de maison que vous pourrez acheter ensemble.
  • Obtenez votre cote de crédit
    Vérifiez votre dossier de crédit et assurez-vous que chacun des copropriétaires a une cote de crédit d’au moins 640, soit le minimum pour être admissible à un prêt hypothécaire au Canada.2 De plus, une bonne cote de crédit vous aidera à bénéficier d’un taux d’intérêt moins élevé pour votre prêt hypothécaire.
  • Déterminez votre budget
    Quelle somme prévoyez-vous verser pour la mise de fonds, et quel est le versement hypothécaire mensuel maximum que vous pouvez vous permettre? Il est important de vous entendre à propos de ces montants avant de téléphoner à un agent immobilier, de communiquer avec un prêteur hypothécaire ou de commencer à rechercher une propriété ensemble.

Les avantages de l’achat d’une maison avec des amis

Vous savez déjà qu’habiter avec un colocataire signifie que vous partagerez certains frais et les tâches ménagères. L’achat d’une maison avec un ami offre aussi de nombreux avantages.

Une plus grande mise de fonds

L’un des principaux avantages liés à l’achat d’une maison ou d’une résidence secondaire avec des amis est la mise en commun de vos ressources pour la mise de fonds, selon M. Geiser.

« Pour la plupart des gens, la mise de fonds est le plus grand obstacle à l’accession à la propriété », précise M. Geiser.

Si votre prêteur exige une mise de fonds de 20 % pour une maison dont le prix d’achat est de 350 000 $, vous devrez réunir 70 000 $. Partagé avec un ami, ce montant représente une contribution de 35 000 $ chacun, ce qui est plus raisonnable pour un acheteur d’une première maison, estime M. Geiser.

Un pouvoir d’achat accru

Le marché de l’habitation est survolté, et un acheteur ayant un revenu de 47 000 $ (c.-à-d., le revenu moyen pour les Canadiens de 25 à 34 ans) risque de ne pas être admissible à un prêt suffisant pour l’achat d’une maison ou de ne pas pouvoir rembourser un prêt hypothécaire à lui seul.3

L’achat d’une propriété avec un ami vous permet de combiner vos salaires annuels pour accroître votre pouvoir d’achat. À l’instar des couples mariés avec deux salaires, deux emprunteurs ayant chacun un revenu pourraient être admissibles à un prêt hypothécaire plus important pour acheter une maison individuelle ou un condo ou pour acquérir un terrain en vue d’y construire une ou des maisons.

« À moins d’avoir un salaire très élevé, il est difficile pour une personne seule d’acheter une maison », indique M. Geiser.

Prenez rendez-vous avec un conseiller en financement résidentiel de la Banque Scotia pour vous renseigner sur les critères d’admissibilité.

Augmentez votre capital

Vous n’avez peut-être pas l’intention de vivre avec un colocataire pour toujours, mais l’achat d’une maison avec un ami est une bonne solution à court terme pour commencer à bâtir votre patrimoine. À l’échelle du Canada, le secteur immobilier affiche une croissance dans les deux chiffres4 en glissement annuel, ce qui signifie que vous profiterez de l’augmentation de la valeur de votre immeuble.

"

Dans un tel scénario, la majorité des acheteurs optent généralement pour un prêt hypothécaire à taux fixe de trois ou cinq ans. Un taux fixe leur garantit des versements stables, tout en leur donnant l’option de vendre leur propriété sans pénalité après trois ou cinq ans.

Nicholas Geiser, conseiller en financement résidentiel à la Banque Scotia

Les désavantages liés à l’achat d’une maison avec des amis

L’acquisition d’une propriété avec des amis s’accompagne aussi de certains désavantages, surtout en ce qui a trait à la logistique.

M. Geiser suggère d’accorder une grande attention aux détails avant d’acheter une propriété avec un ami ou un membre de votre famille. Par exemple, même si vous êtes copropriétaires, vous pourriez avoir des parts de propriété différentes en fonction de vos contributions respectives à la mise de fonds et aux versements hypothécaires.

En plus de préciser les taux d’intérêt et les conditions du prêt hypothécaire, votre avocat spécialisé en immobilier créera un contrat de prêt hypothécaire qui établira la tenance conjointe, les parts de propriété et les droits de survie, mais vous devrez déterminer comment vous partagerez le produit de la vente, le moment venu. M. Geiser suggère de signer une entente pour officialiser ces éléments avant d’acheter une maison.

Comment gérer la copropriété et les finances?

Le processus d’achat d’une maison pour les copropriétaires est similaire à celui des couples mariés : les deux noms figurent sur la convention de propriété et les deux parties sont responsables de payer le capital du prêt, les intérêts du prêt hypothécaire et les impôts fonciers. En outre, les copropriétaires doivent s’entendre sur le refinancement de l’achat et composer avec les répercussions financières personnelles découlant de retards de paiements ou d’une saisie immobilière.

Comment fonctionne la copropriété?

Le principe de la copropriété est simple : vous achetez une maison avec un ou des amis ou membres de votre famille, et vous partagez tous les frais liés à l’acquisition et à l’entretien de cette propriété. Le nom de chacun des copropriétaires est indiqué sur le titre de propriété et sur le contrat de prêt hypothécaire.

M. Geiser suggère d’ouvrir un compte-chèques joint et d’y verser tous les mois un montant égal pour couvrir le versement hypothécaire, l’impôt foncier et les frais des services publics. C’est aussi une bonne idée de mettre de côté un peu plus d’argent chaque mois.

« Versez de 200 $ à 300 $ de plus dans ce compte [chaque mois] et vous accumulerez ainsi un coussin financier pour des réparations, au besoin », propose M. Geiser.

Que faire (et ne pas faire) lors de l’achat d’une maison avec des amis

À faire

Trouvez le prêteur qui répond le mieux à vos besoins : Avant de signer un contrat, prenez le temps de trouver un prêteur hypothécaire dont l’offre convient à vos circonstances personnelles, notamment en ce qui a trait au taux d’intérêt et aux conditions du prêt. M. Geiser suggère également de rechercher un prêteur qui connaît bien ce type d’opération d’achat et qui sera en mesure de vous guider et de vous aider à prendre de bonnes décisions.

Prévoyez un processus pour gérer les différends : Comment résoudrez-vous les conflits relatifs à l’entretien de la propriété? Que ferez-vous, par exemple, si vous voulez remplacer le toit, mais que votre colocataire (et copropriétaire) est d’avis que les travaux peuvent attendre au printemps prochain? 

À éviter

Ne prenez pas de décisions importantes seul : Peindre les murs de votre chambre à coucher d’une couleur éclatante est un choix personnel, mais le fait d’inviter un partenaire à emménager avec vous devrait faire l’objet d’une discussion avec votre copropriétaire. Il est important d’établir dès le départ quelles décisions devront être prises d’un commun accord.

N’oubliez pas de répartir les responsabilités financières : Qui émettra des chèques à partir de votre compte-chèques conjoint pour s’assurer de payer à temps les factures de services publics, l’impôt foncier et les autres dépenses partagées? Le fait d’attribuer cette responsabilité à l’un des propriétaires dès le début peut éviter des conflits plus tard. 

Quelques astuces pour éviter les imprévus

Imaginez une situation où vous avez eu un coup de cœur pour la même maison, que vous avez préparé une offre intéressante et que vous avez rempli tous les documents nécessaires relatifs au prêt hypothécaire afin de devenir officiellement des coacheteurs. Pour assurer le bon déroulement de votre expérience de copropriétaires d’une maison, M. Geiser vous conseille de discuter de la façon dont vous ferez face aux imprévus susceptibles d’affecter votre capacité de rembourser le prêt hypothécaire ou votre désir de vendre la propriété (p. ex., une perte d’emploi, un décès ou une mutation à un lieu de travail éloigné). Vous devriez également déterminer le type d’assurance habitation que vous souscrirez.

Peu importe ce que l’avenir vous réserve, n’oubliez pas qu’outre le fait d’être copropriétaires, vous êtes d’abord des amis. En cas d’imprévu, prenez le temps d’en parler. Cela vous aidera à préserver votre amitié au-delà de votre expérience de copropriétaires.

Vous êtes prêt à discuter d’une solution hypothécaire sur mesure