Planifiez-vous un retour aux études universitaires cet automne? Même si vous suivez des cours en ligne, vous pourriez devoir vous trouver un logement, ce qui signifie que vous devez également commencer à réfléchir à votre budget de logement.  

La vie étudiante et la notion de budget vont de pair. Les étudiants universitaires qui vivent pour la première fois à l’écart d’un campus sont habituellement à court d’argent, n’étant pas à mesure de travailler à temps plein, mais devant toutefois payer des frais de scolarité élevés et des frais de subsistance, souvent pour la première fois de leur vie.

Vous vous rendez compte que tout ce que vous teniez pour acquis, comme l’électricité, l’eau chaude et vos repas, coûte de l’argent, beaucoup d’argent. Le temps est venu de gérer efficacement vos sorties d’argent.

Cet exercice est bénéfique à la prise d’habitudes financières saines qui vous serviront durant des dizaines d’années.

Heureusement, vous n’êtes pas le premier à vivre dans ces circonstances et vous pouvez profiter de l’expérience de ceux qui sont passés par là avant vous pour dresser un budget qui vous aidera à vous loger hors campus.

Voici quelques astuces pour vous aider.

Que devrait inclure un budget d’étudiant?

Pour commencer, vous devez préciser vos dépenses.

Commencez par ouvrir un compte bancaire pour étudiant avec une carte de débit et songez à obtenir une carte de crédit pour étudiant. Si vous choisissez de demander une carte de crédit, ce qui pourrait vous aider à vous constituer un dossier de crédit, assurez-vous de payer à temps votre solde de carte de crédit chaque mois pour éviter d’avoir à payer des intérêts.

En effectuant vos achats avec votre carte de débit ou votre carte de crédit plutôt que de payer en espèces, vous serez en mesure de faire le suivi et l’analyse de vos dépenses mensuelles, ce qui est beaucoup plus ardu lorsque vos dépenses ne sont pas consignées.

Il pourrait aussi être plus facile pour vous de commander moins souvent des repas si vous vous rendez compte de ce que cette habitude vous coûte chaque mois.

La première année pourrait être difficile, car vous pourriez ne pas être conscient du coût des diverses dépenses occasionnées par la vie étudiante, mais cette stratégie devrait vous aider à établir et à respecter un budget précis dès votre deuxième année.

Pour le moment, rappelez-vous qu’un budget étudiant doit inclure toutes les dépenses qui vous permettent de passer une année à l’université (ou pour toute l’année si vous ne rentrez pas au bercail en été). Voici certaines dépenses que vous devriez prévoir :

  • Loyer
  • Électricité
  • Chauffage
  • Assurance de locataire
  • Nourriture
  • Divertissement (p. ex., l’abonnement à des services de diffusion)
  • Droits de scolarité et manuels
  • Transport (une passe d’autobus et le coût de quelques trajets en taxi ou, si vous avez une automobile, les coûts liés à l’essence, à l’assurance, aux paiements de votre prêt automobile et à votre stationnement)
  • Déplacements à la maison familiale (en autobus, en train ou en avion)
  • Coupes de cheveux
  • Articles de toilette (shampooing, maquillage, savon, etc.)
  • Articles de nettoyage
  • Décoration intérieure (rideaux, lit et tout autre meuble qu’il vous manque)
  • Dépenses de déménagement

Vous pouvez estimer ces dépenses ou interroger des étudiants universitaires pour obtenir une idée du coût moyen de ces dépenses. Majorez ces coûts de 10 % pour vous donner une marge de manœuvre.

Quel est le coût total de vos dépenses mensuelles? Si ce chiffre vous semble trop élevé, vous pourriez devoir vous trouver un emploi à temps partiel ou un moyen de réduire certaines dépenses.

Partager les dépenses communes

Il n’y a pas de meilleure façon de réduire le coût total de vos dépenses que de partager les dépenses communes. La plupart des étudiants n’ont pas les moyens de vivre seuls et d’assumer tous les coûts liés au logement.

Puisque le loyer représente souvent la dépense la plus importante de leur budget, les étudiants peuvent réduire facilement leurs dépenses mensuelles en se trouvant un colocataire (en fait, le plus grand nombre de locataires possible) avec qui en partager le coût. Vous n’aurez pas à réduire autant vos dépenses en café ou en divertissements si votre loyer vous coûte moins cher. La colocation est un moyen pratique d’économiser d’un coup des centaines de dollars, plutôt que d’économiser 5 $ par-ci par-là. En colocation, vous partagerez aussi les coûts liés à l’assurance locataire, à l’électricité, au chauffage et à l’ameublement.

Vous devrez décider entre locataires du meilleur moyen de vous partager les factures de services publics. Vous partagerez-vous ces coûts également ou en fonction de l’utilisation de chacun? Comme il est difficile de déterminer la quantité exacte d’électricité qu’un locataire utilise, il vaut peut-être mieux de partager les frais d’électricité également, à moins que l’un de vos colocataires abuse de son radiateur électrique ou a une chambre beaucoup plus grande que les autres colocataires.

Peu importe la méthode que vous privilégiez, assurez-vous que chaque colocataire s’engage à la respecter.

Comment éviter les écueils inhérents à la vie de colocataire

Autant que nous vous recommandions de trouver des colocataires pour réduire vos dépenses, nous sommes conscients qu’il n’est pas toujours facile de partager son logis avec d’autres. C’est pour cela qu’il est essentiel que vous trouviez dès le début les colocataires qui vous conviennent et que vous établissiez ensemble les règles de la maison.

Pour éviter les écueils éventuels, vous devez trouver les colocataires qui vous conviennent dès le départ. Vous devriez chercher quelqu’un :

  • qui a sensiblement le même horaire que vous; si vous êtes un lève-tôt, n’emménagez pas avec un barman.
  • qui a les mêmes motivations scolaires que vous; si vous êtes un élève studieux, évitez les colocataires qui ne sont à l’université que pour profiter de la vie sociale.
  • qui est fiable financièrement; n’emménagez pas avec un étudiant qui n’est pas en mesure de fournir des chèques postdatés, ou qui refuse de discuter avec vous du partage des coûts de vos services publics.
  • qui n’est pas nécessairement votre meilleur ami; si la vie en appartement avec votre meilleur ami semble une bonne idée, la colocation a malheureusement tendance à nuire aux amitiés. Vous pourriez découvrir certaines habitudes irritantes de votre meilleur ami en partageant une salle de bain avec lui durant un an. Évitez-vous des drames potentiels en trouvant un colocataire avec lequel vous vous entendez sans toutefois être proche.

Peu importe la stratégie que vous adoptez, voyez vos premiers pas dans la vie hors campus comme une occasion d’apprentissage. Votre première année ne sera peut-être pas parfaite, mais vous en tirerez des leçons précieuses qui vous aideront à effectuer une transition sans heurts à la fin de vos études.

Consultez notre Portail étudiant pour obtenir des conseils sur la vie étudiante en général, votre budget pour l’année, l’emploi ou le stage de vos rêves ou des outils qui vous aideront à mieux gérer vos finances.

 

 

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Les informations qu’il contient ne doivent pas être vues comme des conseils en placement ou des garanties pour le futur ni comme des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils financiers, des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.