Lorsque vous êtes sans emploi ou que votre horaire de travail diminue, le remboursement de vos dettes pourrait sembler une tâche impossible. Les prêts hypothécaires ou automobiles, les dettes d’étudiant et de consommation s’accumulent et, parfois, le paiement de toutes vos factures mensuelles n’est pas une option.

Si vous devez choisir les factures que vous paierez en premier, rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. Voici quelques mesures à prendre pour reporter certains paiements jusqu’à ce que votre situation financière soit rétablie.

Quels paiements sont prioritaires?

De façon générale, le paiement mensuel le plus important est ce qui vous permet d’avoir un toit, soit votre loyer ou votre prêt hypothécaire. Dans la mesure du possible, restez le plus à jour possible dans vos paiements de loyer. Si vous n’êtes pas en mesure de les faire, parlez-en à votre propriétaire ou à votre conseiller hypothécaire afin de trouver une solution.

Il est également prudent de regrouper les factures liées à votre logement et de leur accorder la priorité, c’est-à-dire l’impôt foncier, l’assurance habitation et tout autre facture connexe qui ferait en sorte que vous vous retrouveriez sans logement si vous omettiez de les payer.

Les services publics sont également des factures qui doivent être payées en priorité. L’électricité, l’eau et le gaz naturel en sont quelques exemples. Maintenant que vous passez beaucoup plus de temps à la maison, particulièrement si vous télétravaillez, ces services sont essentiels.

Selon l’emploi que vous occupez, les paiements pour votre voiture et l’essence, l’internet et votre téléphone cellulaire peuvent également faire partie de vos frais essentiels. Tout ce qui vous permet d’obtenir un revenu devrait faire partie de vos priorités.

Pour certaines personnes, les frais de garde ou les paiements à l’Agence du revenu du Canada peuvent également être prioritaires.

Quels paiements peuvent être réduits ou reportés sans pénalité?

Un bon point de départ, lorsqu’on songe à réduire ses dépenses est de réfléchir aux services qui sont essentiels et à ceux qui répondent davantage à nos désirs.

Les services de câblodistribution et de diffusion en continu sont de bons points de départ. Si vous êtes actuellement abonné à plusieurs services de diffusion en continu, choisissez-en un et annulez les autres. Lorsque vous aurez profité de tout le contenu qui vous intéresse, annulez votre abonnement et passez à un autre service.

Si vous avez une ligne téléphonique terrestre et un téléphone mobile, vous pourriez annuler la ligne terrestre si elle n’est pas absolument essentielle.

Que vous ayez déjà un budget ou non, vous pouvez réduire vos dépenses et optimiser votre épargne en préparant un budget qui ne tient compte que de l’essentiel.

Cliquez ici pour découvrir comment établir un budget pour vos dépenses essentielles.

 

Le report des paiements a-t-il un effet sur la cote de crédit?

Assurez-vous d’en parler directement avec votre prêteur, car le pointage de votre cote de crédit dépend de nombreux facteurs uniques à votre situation.*

Si vous avez des questions au sujet de votre cote de crédit et de la façon dont celle-ci est calculée, consultez le site de TransUnion ou d’Equifax Canada.

Besoin d’aide?

La gestion de votre budget peut s’avérer complexe si vous avez perdu votre emploi ou si votre revenu a été considérablement réduit. Votre conseiller de la Banque Scotia peut vous aider à élaborer un plan financier qui vous permettra de traverser cette période difficile.

 

 

*Veuillez noter qu’il n’est plus possible de soumettre de nouvelles demandes de report de paiement à la Banque Scotia.

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Il ne doit pas être réputé offrir des conseils en placement, une garantie pour l’avenir ou des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de la Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils financiers, des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.