Originaire des Philippines, Romwar Cusi a immigré au Canada en 2014 pour s’installer en Colombie-Britannique avec sa sœur cadette. En janvier 2020, il a obtenu sa citoyenneté canadienne.

Romwar travaille pour la Banque Scotia à titre de conseiller en services bancaires à la succursale principale de Victoria. Dans le cadre de ses fonctions, il a l’occasion d’aider d’autres immigrants à gérer leurs finances quand ils arrivent au pays.

"

« J’aide les nouveaux arrivants à se sentir chez eux au Canada. Ils méritent d’avoir accès aux mêmes comptes, produits et services que tous les Canadiens, même s’ils viennent d’arriver. »

Voici les règles d’or de Romwar en matière de gestion des finances pour les nouveaux arrivants au Canada :

1.  Établissez un budget

Le meilleur conseil que j’ai à donner, c’est de respecter son budget. Déterminez le maximum que vous pouvez dépenser et mettez de l’argent de côté pour l’avenir.

Il est important d’établir des objectifs, de se fixer des priorités, de suivre un plan et de réévaluer ces objectifs et ces priorités en cours de route.

La première chose que nous avons eu à faire à notre arrivée au Canada a été d’établir un budget. Combien allions-nous dépenser en attendant d’avoir notre résidence permanente? J’ai tenu compte de mes économies et des dépenses qui m’attendaient pendant mes études. Pendant que j’étais à l’école, après avoir obtenu ma résidence, il a fallu que je répartisse mon argent : j’en donnais à ma mère, j’en économisais pour mes études, et j’en mettais aussi de côté pour plus tard.

Vous déménagez au Canada? Simplifiez vos opérations bancaires grâce au programme BonDébut de la Banque ScotiaMD 1.

2.  Constituez-vous un fonds d’urgence

Épargnez et investissez! Je le dis à tous mes clients : il faut être soucieux de ses dépenses, toujours prévoir un budget, et mettre de l’argent de côté pour les urgences.

Quand je cherchais un emploi au Canada, j’avais de l’épargne ici de même qu’à Singapour. Je gardais cet argent en réserve dans l’éventualité où je serais sans travail pendant quelques mois. Ça me faisait un fonds d’urgence. N’oubliez pas qu’il faut éviter d’utiliser des fonds empruntés (avec une carte de crédit, par exemple) à taux d’intérêt élevé comme source d’épargne ou fonds d’urgence.

 

3.  Commencez à monter votre dossier de crédit

Il peut être difficile pour les nouveaux arrivants d’obtenir une bonne cote de crédit. Quand je sers un nouvel arrivant, je lui raconte combien j’ai eu du mal à monter mon dossier de crédit en 2014.

Il faut vous trouver une banque qui vous aidera à partir du bon pied. Pas plus tard qu’en février, j’ai aidé une trentaine de nouveaux arrivants. Les immigrants hésitent souvent à aller à la banque parce qu’ils ne savent pas s’ils pourront ouvrir un compte ou emprunter de l’argent. C’est pourquoi je commence toujours par leur raconter mon histoire, puis je leur explique que la Banque Scotia offre un programme pour les nouveaux arrivants et que nous sommes heureux d’accueillir les nouveaux résidents du Canada.

"

Un de mes clients m’avait été recommandé par un autre immigrant… Il a apporté tous les documents nécessaires, mais la première question qu’il m’a posée, c’est : «Est-ce que j’ai le droit de bénéficier de vos services et de vos produits?» Et je lui ai répondu «oui»! 

« J’ai un peu l’impression de donner au suivant. Ça me donne le sentiment de faire partie de la grande famille canadienne, d’appartenir à la famille Scotia, et d’être chez moi dans mon pays d’adoption. »