La vie est imprévisible. À un moment ou à un autre, on peut avoir à débourser de l’argent pour couvrir un achat imprévu.

S’il est impossible de prévoir tous les scénarios, on peut prendre des mesures pour se préparer. Qu’il s’agisse d’une réparation d’auto ou d’un remplacement de lave-vaisselle, il est important d’intégrer les dépenses imprévues au budget. Un plan financier solide peut vous apporter la tranquillité d’esprit et la souplesse budgétaire nécessaire pour faire face à un coût financier non planifié.

Qu’est-ce qu’une dépense imprévue?

Une dépense imprévue est un coût financier que vous n’avez pas du tout vu venir. Vous êtes pris de court, car il n’y avait pas moyen pour vous de le prévoir. On parle de choses comme les urgences médicales, les réparations d’urgence de votre maison et les contraventions, par exemple.

Qu’est-ce qu’une dépense occasionnelle?

À la différence d’une dépense imprévue, une dépense occasionnelle ne devrait pas constituer pour vous une grande surprise. Une dépense occasionnelle ne revient peut-être pas régulièrement, comme un versement de loyer ou de prêt hypothécaire, mais elle est plus facile à prévoir qu’une dépense imprévue. Entre autres exemples de dépenses occasionnelles, on peut penser à des dépenses irrégulières telles que les taxes foncières (à moins que vous ayez un plan de paiements mensuels), les primes d’assurance ou le coût de remplacement d’un ordinateur portable.

Comment intégrer les dépenses imprévues et occasionnelles à votre budget

Vous doter d’un budget mensuel peut vous aider à faire face aux dépenses imprévues et occasionnelles et à vous rapprocher de vos objectifs financiers. Au lieu d’avoir à trouver les fonds à la dernière minute, grâce à un budget mensuel, vous vous serez préparé et pourrez réagir avec plus de souplesse en cas de dépenses inattendues. Même si vous faites une gestion serrée de votre argent, un budget a l’avantage de vous aider à faire face à toutes les éventualités et à atteindre vos objectifs financiers plus rapidement.

Constituer votre budget

Pour constituer votre budget, dressez une liste de toutes vos sources de revenu. Il peut s’agir de revenus d’emploi, de loyers perçus ou de versements de pension alimentaire. Ensuite, faites la liste de vos dépenses, qui peuvent comprendre ce qui suit :

  • les paiements récurrents (versements hypothécaires, loyer, comptes de services publics);
  • les dépenses imprévues (réparations domiciliaires);
  • les dépenses occasionnelles (remplacement d’un ordinateur portable, participation au mariage d’un ami).

À présent, soustrayez le total de vos dépenses de celui de vos revenus. Si le chiffre obtenu est positif, vous recevez plus d’argent que vous n’en dépensez. Si vous obtenez un résultat négatif, vous dépensez plus que ce que vous gagnez et avez besoin d’ajuster vos dépenses par rapport à vos revenus.

Qu’est-ce qu’un budget?

Insert heading text

with an optional subtitle

Si vous avez besoin de dépenser moins pour économiser, vous pouvez couper dans vos commandes de restaurant, vos abonnements à des médias, vos divertissements et vos autres dépenses non essentielles. Une fois vos liquidités équilibrées, vient le temps de vous fixer des objectifs financiers et de mettre de l’argent de côté pour les dépenses imprévues et occasionnelles.

Créer un fonds de prévoyance

Lorsque vous faites votre budget, pensez à vous constituer un fonds de prévoyance. Un fonds de prévoyance est un moyen de se préparer à des dépenses imprévues. Mais combien devriez-vous y allouer? Les experts recommandent de mettre de côté de trois à six mois de frais de subsistance pour pouvoir faire face à une importante dépense imprévue ou au cas où vous ne pourriez pas travailler.

Les frais de subsistance comprennent entre autres le loyer, les versements hypothécaires, les frais de services publics, les primes d’assurance et les factures d’épicerie. Votre fonds de prévoyance n’a pas pour fonction de couvrir des dépenses non essentielles telles que l’achat de vêtements ou des visites chez le coiffeur.

Pour commencer à constituer un fonds de prévoyance pour votre famille, établissez d’abord vos objectifs financiers. Combien voudriez-vous mettre de côté par mois ou combien serait-il réaliste pour vous d’économiser par mois? Ensuite, intégrez ce facteur à votre budget. Même si vous ne pouvez mettre de côté que 20 $ par mois, il importe de commencer à prendre l’habitude d’économiser. Ce n’est pas grave si vous commencez modestement; au bout du compte, il vaut mieux avoir quelque chose dans son fonds de prévoyance que rien du tout.

Automatisez la gestion de votre argent

Pour gagner du temps et ménager vos efforts quand il s’agit de gérer votre argent, automatisez vos finances. Commencez par établir un dépôt direct auprès de votre banque. C’est là un point de départ pour tout automatiser, du paiement de factures à l’accumulation d’économies en passant par les placements.

L’automatisation peut vous faciliter la tâche lorsqu’il s’agit de gérer un budget et d’atteindre vos objectifs financiers, car elle simplifie la gestion quotidienne de votre argent. Envisagez de mettre en place des virements automatiques pour le paiement de vos placements. Il suffit de vous fixer des objectifs (par exemple, investir 10 % de votre paie ou placer un montant fixe de 250 $ par mois dans votre fonds de prévoyance), de programmer des paiements automatisés, et ensuite nous n’avez plus besoin d’y penser. Tout ce qu’il vous reste à faire est de contrôler vos états de compte mensuels pour vérifier que votre argent va là où il est supposé aller, et vous progresserez vers vos objectifs à un rythme satisfaisant pour vous.

Comment couvrir les dépenses imprévues

Même si vous avez commencé à faire grossir votre fonds de prévoyance ou à accumuler de l’argent dans un compte d’épargne spécial, payer pour une dépense imprévue peut représenter un défi. Qu’il s’agisse de frais médicaux, d’entretien automobile ou du remplacement d’un appareil électroménager, vous pouvez vous retrouver dans une situation où vous n’avez pas mis assez d’argent de côté pour entièrement couvrir la dépense.

Il existe une méthode efficace qui pourrait vous aider à adoucir les répercussions et à prendre le contrôle de vos finances personnelles : un plan de crédit à tempérament.

Plans de crédit à tempérament

Un plan de crédit à tempérament sur votre carte de crédit est l’un des moyens à envisager pour financer des dépenses imprévues. Avec un tel plan, vous n’avez pas à soudain essayer de réunir le montant complet d’une dépense imprévue ou occasionnelle, puisque vous avez une option flexible qui fractionne un montant réglé avec votre carte de crédit et répartit le remboursement de celui-ci sur une période de trois, six ou douze mois.

Avec ce type de plan, vous n’avez pas besoin de régler le solde complet à l’échéance, comme vous le feriez normalement, car le montant que vous devez, quel qu’il soit, peut être remboursé en plusieurs versements effectués à intervalles réguliers (un montant fixe facturé chaque mois) pendant une période déterminée.

La Banque Scotia offre maintenant l’option Paiement SélectMC Scotia, qui permet, moyennant des frais minimes1, de convertir les achats admissibles de 100 $ et plus portés à votre carte de crédit en versements mensuels sans intérêts.

Vous pouvez ajouter de tels versements sur votre compte de carte de crédit de la Banque Scotia existante en mettant en place le plan de paiement échelonné dès le moment où vous effectuez l’achat à financer.

Payez vos achats petit à petit avec Paiement SélectMC Scotia

Comment un plan de crédit à tempérament peut-il m’aider avec la gestion de mon budget tout au long de l’année?

You devez concevoir un budget permettant d’atteindre vos objectifs financiers tout au long de l’année et pas seulement pour réagir en cas d’imprévu.

Vous pourriez aussi réfléchir à la manière dont vous gérez vos liquidités pour les dépenses courantes, comme l’épicerie et les frais scolaires, ou pour vous aider à accumuler de l’épargne pour atteindre des objectifs financiers tels que l’achat d’un nouveau vélo, d’un forfait vacances ou de ces fabuleux souliers de course qui viennent de sortir.

Un plan de crédit à tempérament peut être un excellent outil pour vous aider à planifier ces dépenses et vous assurer de les payer à temps.

Avec un plan de crédit à tempérament, vous saurez exactement combien vous devez rembourser chaque mois et combien vous devez mettre de côté pour respecter les délais de remboursement. Voyons comment vous pouvez faire le meilleur usage de votre plan de crédit à tempérament tout au long de l’année.

Conseils pour la gestion de votre plan de crédit à tempérament

Pour profiter pleinement des avantages offerts par le plan Paiement SélectMC Scotia, gardez les trois conseils suivants à l’esprit.

  • Respectez votre budget – Une fois que vous avez élaboré votre budget, il importe de vous y tenir. Un plan de crédit à tempérament vous aide à savoir combien vous aurez à payer par mois pour tout achat financé au moyen de cette méthode, ce qui vous permet de planifier les versements correspondants dans votre budget. Savoir combien vous aurez à débourser chaque mois peut vous aider à mieux gérer votre budget et à vous y tenir. Souvenez-vous que bien que les plans de crédit à tempérament soient une manière commode de planifier vos grosses dépenses et de gérer votre argent, si vous avez trop de plans à la fois, ils risquent d’empiéter sur vos dépenses nécessaires et de compromettre votre budget planifié avec soin.
  • Faites le suivi de vos paiements mensuels – C’est facile à faire en utilisant les services bancaires en ligne ou l’appli mobile de la Banque Scotia. Vous retrouvez tous vos plans à un même endroit.
  • Faites vos remboursements à temps – Comme pour les versements courants à faire sur votre carte de crédit, assurez-vous de planifier vos échéances et de faire vos versements à temps.

Le moment est venu de planifier votre avenir financier? Venez rencontrer un conseiller de la Banque Scotia dès aujourd’hui