Pour obtenir votre diplôme, vous avez dû travailler fort et faire preuve d’engagement et de discipline. Toutes nos félicitations!

En effectuant une transition vers le marché de l’emploi, vous voudrez vous délester de tout fardeau, ce qui inclut le poids de votre dette étudiante.

Heureusement, vous pouvez vous servir des qualités qui vous ont permis de décrocher un diplôme pour vous attaquer au remboursement de votre dette. Voici quatre conseils qui vous aideront à rembourser vos prêts étudiants.

1. Faites une demande de bourse ou d’exonération de remboursement d’un prêt d’études

Si vous êtes admissible, vous pourriez être dispensé de rembourser une partie de votre prêt étudiant. Les étudiants en médecine et en soins infirmiers peuvent obtenir une réduction de leur dette du gouvernement fédéral. Les provinces offrent aussi ce type d’exonération aux diplômés dans d’autres domaines*. Les solutions offertes aux étudiants varient grandement d’une province à l’autre; certaines proposent plusieurs formes d’aide (notablement, la Colombie-Britannique et la Nouvelle-Écosse), tandis que d’autres comme le Manitoba et l’Alberta ne proposent que des programmes d’aide au remboursement, offrant habituellement un bref sursis temporaire de l’accumulation d’intérêt en cas de difficultés financières.

Les bourses constituent une autre piste à explorer. Habituellement, elles sont offertes automatiquement aux diplômés admissibles. Vous n’avez donc pas à faire de demande, même s’il vaut toujours la peine de vérifier si vous êtes admissible à une bourse.

Après avoir terminé un baccalauréat en arts de l’Université York, Imani Tynes a découvert qu’elle n’avait pas obtenu une bourse à laquelle elle avait droit. «Ça a pris six mois, se rappelle-t-elle, mais ma dette a éventuellement été réduite de près de 20 000 $.»

Habituellement, ces programmes ne sont offerts que pour une courte période de temps après la collation des grades. Parfois, la participation à ces programmes doit même se faire avant la fin des études. Donc, renseignez-vous le plus rapidement possible pour ne rater aucune occasion de réduire votre dette.

2. Remboursez tôt, souvent et plus que le minimum

Une fois que vous aurez exploré toutes les possibilités de bourse et de dispense, il vous restera à rembourser le solde de vos prêts. Kate Nixon Anania, spécialiste des finances personnelles et auteure de Twenties in Your Pocket: A twenty-something's guide to money management, offre le conseil suivant : «Plus vite vous remboursez le solde de vos prêts, moins vous payez de frais d’intérêt. Ne reportez pas vos remboursements et évitez de n’effectuer que des versements minimums.»

À mesure que votre salaire augmente, pensez à augmenter le montant de vos versements. Mme Anania vous conseille aussi de couper dans les dépenses superflues et de réaffecter les fonds ainsi libérés au remboursement de vos prêts.

«Modérez vos projets de vacances, suggère-t-elle. Prenez la route, faites du camping ou louez un Airbnb plutôt que de prendre l’avion et de séjourner à l’hôtel. Servez-vous de l’argent économisé pour rembourser vos prêts.»

Essayez le plus souvent possible de payer plus que le montant minimum exigible chaque mois. Plus vous le ferez souvent et plus vous rembourserez rapidement le montant du capital de vos prêts.

3. Établissez un budget et vivez selon vos moyens

Un budget simple devrait comprendre vos dépenses, telles que vos frais de logement, le coût de votre épicerie et vos frais de service, mais aussi certains luxes que vous vous offrez de temps en temps.

«Si votre vie ne se résume qu’au travail, vous risquerez de vous décourager. Assurez-vous de conserver une certaine marge de manœuvre», conseille Mme Anania.

Un budget n’a de valeur que si vous êtes en mesure de le respecter. Carmen Galvan, diplômée de l’Université Ryerson, en sait long sur le sujet. «Je vivais chez mes parents durant mes études. Je travaillais aussi 20 heures par semaine, donc j’étais moins endettée que l’étudiant moyen. Après avoir obtenu mon baccalauréat, j’ai continué de vivre chez mes parents en occupant simultanément deux emplois pour tenter de verser au moins le double du remboursement minimal mensuel de ma dette.»

Sans dette, Carmen Galvan, qui comptait sur des stratégies d’épargne éprouvées et environ 10 000 $ dans son compte bancaire, a choisi de retourner aux études et d’entreprendre une maîtrise en suivant un programme accéléré sur un an. Elle s’est préparée à ce retour aux études durant six mois. «Pendant que je travaillais, j’achetais des produits en vrac, comme du détergent, du savon à vaisselle et du papier de toilette. Cela m’a permis de réduire considérablement mes dépenses.»

Tynes, mère d’un enfant, a loué une chambre de son sous-sol pour générer un revenu supplémentaire et a réduit le coût de ses services en se débarrassant de sa ligne de téléphone terrestre et de son service de câblodistribution. «Le maintien d’un budget est crucial, déclare-t-elle. Je me sers de l’application Numbers d’Apple sur mon téléphone et mon portable pour garder le mien constamment à jour.»

4. Trouvez-vous un petit boulot

Pour le meilleur et pour le pire, les milléniaux canadiens vivent à l’ère de l’économie des petits boulots. La bonne nouvelle, c’est que cette économie à la demande offre un cadre idéal pour gagner un peu d’argent en plus de son salaire de base.

Vous pourriez par exemple promener des chiens, effectuer des livraisons ou tenir une boutique en ligne pour générer un revenu d’appoint.

«Le revenu tiré d’un petit boulot peut vous servir à rembourser vos prêts», suggère Mme Anania, précisant qu’il est important de résister à la tentation de réduire le montant de ses remboursements lorsque tout fonctionne rondement. «Quand vous vous fixez comme objectif de rembourser vos dettes, gardez le cap jusqu’à ce que tout soit remboursé.»

Les dettes constituent parfois un fardeau pour les nouveaux diplômés, mais ceux-ci peuvent se tirer d’affaire en faisant preuve d’organisation, de discipline et d’ingéniosité. En vous engageant à suivre un plan, vous parviendrez à rembourser votre dette en un rien de temps.

Consultez nos ressources destinées aux étudiants pour des conseils sur la vie étudiante en général, l’emploi ou le stage de vos rêves ou des outils qui vous aideront à mieux gérer vos finances.

 

* https://www.canada.ca/fr/services/prestations/education/aide-etudiants/bourses-prets/rembourser/aide-remboursement/medicins-infirmier.html

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Il ne doit pas être réputé offrir des conseils en placement, une garantie pour l’avenir ou des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de la Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils financiers, des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.