Qu’il s’agisse de travailler tard le soir ou de se préparer aux examens finaux, les étudiants ne sont pas étrangers au stress. Cependant, la pandémie de COVID-19 et ses effets sur l’économie entraînent une angoisse financière accrue chez les étudiants qui font face à une réduction ou à une perte de revenu.

Ce n’est donc pas surprenant que les étudiants soient davantage préoccupés par leur situation financière. En effet,

  • 52 % des étudiants affirment que la COVID-19 a eu une grande incidence sur leur situation financière et sont inquiets de leur avenir financier et professionnel1;
  • 79 % des étudiants au niveau post-secondaire se questionnent sur leur capacité de régler leurs frais de scolarité cet automne2;
  • 76 % s’interrogent sur leur capacité à payer leur loyer et les factures de services publics à l’automne2;
  • 66 % des étudiants craignent de ne pas être en mesure de rembourser leurs cartes de crédit et leurs autres prêts2.

Si vous êtes aux études, nous pouvons vous aider à traverser cette période difficile. Voici six suggestions pratiques pour vous aider à reprendre le contrôle de vos finances et alléger vos préoccupations financières, afin de vous permettre de vous concentrer sur vos études.

1. Comprenez votre situation financière

Compte tenu de l’incertitude financière qui règne actuellement, il est plus important que jamais de bien comprendre votre propre situation. Cela implique une évaluation approfondie de vos finances afin de déterminer votre revenu, vos dépenses mensuelles fixes et discrétionnaires, et votre capacité d’épargne sur une base régulière. Une fois ces données en main, vous aurez une meilleure idée de votre situation financière et vous pourrez commencer à déterminer les mesures que vous devez prendre pour atteindre vos objectifs financiers à court et à long terme.

Une fois cette étape réglée, vous devez établir vos priorités actuelles et futures, ainsi que des objectifs financiers réalistes qui tiennent compte de votre situation personnelle. Par exemple, vous devez déterminer s’il est plus important de payer vos manuels et vos frais scolaires sans vous endetter ou d’épargner en prévision d’une mise de fonds sur une maison. La pandémie pourrait avoir eu une incidence sur le temps qu’il vous faudra pour atteindre vos objectifs financiers, cependant il importe de comprendre que votre situation actuelle n’est que temporaire.

2. Élaborez un budget centré sur l’essentiel

Établir et respecter un budget est un excellent moyen de garder le contrôle sur vos finances en temps normal. C’est d’autant plus crucial pendant une période difficile comme celle que nous traversons présentement. Lorsque l’on fait face à une potentielle perte de revenu, il faut limiter son budget aux dépenses essentielles. Ce type de budget simplifié est souvent une solution temporaire qui peut vous aider à atteindre vos objectifs financiers (p. ex., rembourser votre dette), tout en gérant vos dépenses courantes.

Pour y arriver, examinez vos relevés bancaires et de crédit des deux derniers mois. Les dépenses essentielles comprennent le loyer, l’épicerie et la pharmacie, les services publics, le transport, le remboursement de la dette, l’assurance et les soins médicaux. Les dépenses de la catégorie «non essentielles» incluent les abonnements, les divertissements, les repas préparés, les vêtements et la décoration. Vous n’avez qu’à réduire vos dépenses à court terme pour mieux gérer vos dépenses quotidiennes, réduire votre dette, épargner et atteindre vos objectifs financiers. Vous pourriez être surpris; certaines dépenses non essentielles ne vous manqueront peut-être pas. Pour de plus amples renseignements, lisez notre article À quoi ressemble un budget centré sur l’essentiel?

3. Créez votre fonds de prévoyance

Si vous n’avez pas de fonds de prévoyance, la pandémie aura certainement illustré à quel point il est important d’épargner pour les imprévus. Un sondage récemment réalisé par la Banque Scotia a révélé que les étudiants se seraient préparés différemment s’ils avaient su que la pandémie était imminente; ils auraient notamment épargné pour se constituer un fonds d’urgence3. Plusieurs experts suggèrent qu’un fonds de prévoyance devrait vous permettre de subvenir à vos besoins durant au moins trois à six mois. L’accès à des fonds en cas d’urgence vous permettrait de préserver votre sérénité et de ne pas vous endetter. En outre, puisque la plupart des étudiants – tout comme la population en général – ont dû reporter ou annuler leurs vacances cette année, la réattribution de ces fonds dans l’épargne d’urgence peut atténuer l’angoisse financière et apporter une certaine tranquillité d’esprit.

Utilisez notre Calculateur Trouvez l'argent de la Banque Scotia  pour déterminer si vous avez des fonds excédentaires qui pourraient être versés dans un fonds de prévoyance, en comparant vos revenus et vos dépenses.

4. Profitez de l’aide gouvernementale

En avril 2020, en réponse à la COVID-19, le gouvernement du Canada a annoncé une aide financière de 9 milliards $ pour les étudiants des niveaux post-secondaires. Déterminez si vous êtes admissible aux programme de prestations pour étudiants, de subventions et de bourses, et renseignez-vous sur les programmes de soutien offerts sur le site Web du gouvernement du Canada. N’oubliez pas, toutefois, que certaines prestations gouvernementales sont imposables; ne prenez pas pour acquis qu’il s’agit de «fonds gratuits», car vous pourriez avoir de mauvaises surprises lorsque vous préparerez votre déclaration de revenu l’an prochain.

5. Adoptez une approche pratique à la gestion de vos dettes

Si vous êtes à court de fonds, voici quelques options pour financier vos études post-secondaires.

Songez à un prêt étudiant. Le gouvernement fédéral offre des prêts aux étudiants à temps partiel et à temps plein des niveaux post-secondaires. Le montant du prêt dépend de votre situation (p. ex., le revenu familial); cependant, en raison de la COVID-19, les critères d’admissibilité pour l’année scolaire 2020-2021 ont été modifiés pour permettre à un plus grand nombre d’étudiants d’en profiter et d’obtenir un montant plus élevé.

Demandez un prêt personnel ou une ligne de crédit. Les taux d’intérêt d’un prêt personnel ou d’une ligne de crédit sont habituellement inférieurs à ceux d’une carte de crédit.

Optez pour une carte de crédit à faible taux. Compte tenu de la situation actuelle, bon nombre d’étudiants à court de fonds ont recours à une carte de crédit pour régler des achats essentiels cet automne. Si vous n’êtes pas en mesure de rembourser la totalité de votre solde, une carte de crédit à taux réduit pourrait vous aider à économiser sur les frais d’intérêt.

Considérez le transfert de solde. Si vous avez déjà une dette de carte de crédit, vous pouvez épargner en transférant le solde de votre carte de crédit à taux élevé à une carte à faible taux (ou à une ligne de crédit) qui offre des taux d’intérêt promotionnels pour une durée limitée. Par exemple, la carte Visa* minima ScotiaMD, offre un taux de lancement réduit sur les transferts de solde (cliquez sur le lien pour voir tous les détails).

6. Trouvez des sources de revenus créatives

Si vous comptez sur votre prochain stage ou votre prochain emploi à temps partiel pour augmenter votre revenu, considérez les emplois dans les secteurs d’activité «en demande». Bien que certaines entreprises vivent des moments difficiles, d'autres sont en plein essor, notamment dans les secteurs de l’alimentation, des services de livraison, des soins de santé et des services techniques. C’est peut-être le bon moment de faire valoir votre côté entrepreneurial; on ne sait jamais quelle idée géniale se transformera en entreprise à succès! Si vous êtes doué en informatique, vous pourriez aider une petite entreprise à lancer sa boutique en ligne. Si vous avez le pouce vert, offrez des services d’entretien paysager. Si vous parlez plusieurs langues, donnez un cours de langue en ligne ou faites du tutorat. C’est peut-être également le moment de redonner à la collectivité en faisant du bénévolat auprès d’un organisme ou d’une cause qui vous tient à cœur. Bien que le bénévolat ne soit pas payant, vous y établirez des contacts et gagnerez de l’expérience que vous pourrez ajouter à votre c.v. et qui seront utiles dans votre cheminement de carrière.

Nous sommes là pour vous aider

La pandémie nous impose toutes sortes de compromis, qu’il s’agisse de cours donnés à distance, des mesures de distanciation sociale ou des campus qui sont fermés. C’est un moment difficile pour les étudiants. Il n’est pas nécessaire de vivre de l’angoisse financière en plus. Vous avez déjà mis beaucoup d’efforts pour atteindre ce niveau d’études. Compte tenu des défis posés par l’environnement actuel, nous sommes là si vous avez besoin de nous. La Banque Scotia peut vous aider à y voir plus clair dans vos finances. Nous sommes disponibles en tout temps par téléphone, mais vous pouvez également passer à votre succursale pour parler à l’un de nos conseillers.

Pour obtenir plus de renseignements utiles pour les étudiants, consultez notre Portail étudiant. Vous y trouverez des trucs et des astuces pour gérer la vie étudiante, trouver votre stage ou votre emploi de rêve, ainsi que des outils qui vous aideront à mieux gérer vos finances.

 

MD Marque déposée de La Banque de Nouvelle-Écosse, utilisée sous licence.

* Visa Int./utilisée sous licence.

1. Étude de la Banque Scotia sur les étudiants et la COVID-19, juin 2020.

2. Undergraduates of Canadian Research, Gaps in Post-Secondary Student Support during COVID-19.

3. Étude de la Banque Scotia sur les étudiants et la COVID-19, juin 2020. 

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Il ne doit pas être réputé offrir des conseils en placement, une garantie pour l’avenir ou des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de la Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils financiers, des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.