Épargner avant de se lancer

Se lancer en affaires n’est pas un projet à court terme. Il vaut donc la peine de prendre le temps d’épargner afin d’amasser les fonds dont vous aurez besoin pour démarrer votre entreprise. Voici quelques trucs qui vous aideront à faire votre budget de démarrage et élaborer un plan d’épargne qui vous convient.

Pouvez-vous en mettre suffisamment de côté?

Vous savez que vous devrez investir un peu de vos économies pour lancer votre nouvelle entreprise, mais serez-vous en mesure d’en mettre suffisamment de côté pour vous constituer un budget de démarrage?

Vous savez comment économiser en vue d’achats importants, comme une nouvelle voiture, un voyage ou la rénovation de votre cuisine.

Épargner en prévision du lancement de votre entreprise n’est pas différent. Voici trois conseils qui rendront la chose plus facile, et plus sûre.

1. Commencez par établir votre budget


Il est impossible d’atteindre un objectif d’épargne sans d’abord le fixer. La première étape consiste à évaluer les coûts et à établir un budget pour déterminer un montant réaliste dont vous aurez besoin pour lancer et soutenir votre nouvelle entreprise.

Utilisez cette formule pour calculer le montant dont vous aurez besoin :

  • Frais de démarrage = Capital + Fonds de roulement de 6 mois

Le fonds de roulement comprend tous les coûts essentiels uniques que vous aurez à payer dès le départ, comme l’équipement, les véhicules et les rénovations, et que vous n’aurez probablement pas à débourser à nouveau avant quelques années.

Il comprend également tous les frais accessoires mensuels, comme le loyer, le salaire des employés, les fournitures de bureau, le téléphone, l’accès à Internet et la publicité. Déterminez le montant de ces dépenses pour une période de six mois.

Additionnez tous ces frais et vous aurez un budget de démarrage raisonnable. Ajoutez-y l’équivalent de 10 % du montant; cette somme sera votre fonds d’urgence pour les imprévus.

Connaître le montant dont vous aurez besoin vous permettra d’élaborer une stratégie pour obtenir les fonds nécessaires.

Avez-vous remarqué que la formule ne tient pas compte des ventes?


C’est voulu. Tenez pour acquis que votre nouvelle entreprise n’aura aucun revenu pendant les six premiers mois. Ainsi, si vous faites quelques ventes, votre situation financière n’en sera que meilleure. Il est plus sage de ne planifier aucun revenu pendant la période où vous faites votre place sur le marché.

2. Consultez vos conseillers financiers


Maintenant que vous connaissez le montant dont vous aurez besoin pour lancer votre entreprise, prenez rendez-vous avec votre conseiller financier (et votre comptable si vous en avez un) afin de déterminer quelle part de vos revenus actuels vous pouvez mettre de côté chaque mois.

Par exemple, vous seriez peut-être en mesure d’épargner 1 000 $ par mois en prévision du lancement de votre entreprise.

Autres options

Si vous prévoyez financer le démarrage de votre entreprise à partir de vos économies personnelles, il vous faudra du temps. Si vous êtes pressé, songez à d’autres sources de financement, comme des prêteurs, des investisseurs, des programmes gouvernementaux et, enfin, vos économies. Votre conseiller financier pourra vous aider à déterminer la part de votre épargne qui peut être investie dans votre nouvelle entreprise.

Économisez en adaptant la taille de l’entreprise

Une fois votre budget de démarrage établi, vous pourriez décider de réduire l’échelle de votre nouvelle entreprise et de concevoir un modèle qui sera moins difficile à mettre en place d’un point de vue financier. Par exemple :

  • commencez à temps partiel plutôt qu’à temps plein;
  • lancez un site Web plutôt que d’avoir pignon sur rue;
  • louez une cuisine plutôt que d’ouvrir un restaurant;
  • collaborez avec des entreprises complémentaires pour réduire vos frais de marketing et de distribution.

3. N’y laissez pas votre chemise


C’est stimulant de se lancer en affaires! Il est facile pour un nouvel entrepreneur, plein d’ambition et d’enthousiasme, d’investir davantage de ses propres économies qu’il ne peut se le permettre.

Bien que vous puissiez prendre des mesures pour atténuer votre risque financier (commencer à temps partiel, par exemple), il n’y a aucune garantie de réussite. Il est donc sage de limiter votre investissement personnel à un montant qui ne mettra pas en péril l’avenir financier de votre famille.

Parlez à un conseiller pour déterminer la stratégie financière idéale pour lancer votre nouvelle entreprise.

 

(Avant de prendre des mesures concernant l’une des informations ci-dessus, nous vous recommandons de consulter un conseiller – Petites entreprises qualifié qui comprend vos besoins et votre situation propres à votre entreprise et / ou à vos projets personnels.)