Des stratégies de recouvrement efficaces

Comme le dit ce vieil adage : « La vente n’est vraiment conclue que lorsque le chèque est encaissé. »

Il est bon de vous en rappeler, parce que vous n’avez pas de garantie absolue de paiement de la part de vos clients. Les propriétaires d’entreprises n’aiment pas faire des appels de recouvrement, parce qu’ils veulent garder de bonnes relations avec leurs clients. Mais en affaires, il arrive que les gens changent d’idée, que l’économie fluctue, que des contrats soient rompus, que les liquidités se tarissent et que des factures ne soient pas payées.

Or, quel est le coût des comptes impayés? Eh bien, les factures impayées ou réglées en retard peuvent forcer une entreprise à emprunter des fonds et à assumer des frais d’intérêts. De plus, un manque total de liquidités peut entraîner la fermeture de l’entreprise. Sans parler du stress associé à la réclamation des sommes dues et à la gestion de vos propres comptes fournisseurs.

Bien qu’il n’existe pas de méthode absolue de recouvrement des créances, ces stratégies peuvent vous aider à percevoir ce qu’on vous doit.

1. Connaissez les antécédents de crédit de vos clients.

Vous risquez moins d’avoir des problèmes si votre entreprise fait affaire avec des clients qui paient leurs comptes dans les délais prévus. Vous devriez vérifier la solvabilité commerciale de chaque nouveau compte client avant d’accorder du crédit.

Au Canada, vous pouvez obtenir des rapports de solvabilité sur plusieurs entreprises grâce à des fournisseurs tels que D&B (Dun & Bradstreet).

Les renseignements que vous obtiendrez vous aideront à fixer des conditions selon la situation financière du client. Par exemple, s’il est dans une situation incertaine, vous pourriez insister pour qu’il paie son compte sur-le-champ.

2. Demandez un paiement rapide.


Le paiement rapide peut se faire de diverses façons :

  • Paiement immédiat : Si possible, percevez le paiement complet au moment de la vente, comme dans le commerce de détail!
  • Dépôt : Si le paiement intégral n’est pas envisageable, demandez un dépôt important au client, comme 25 ou 50 % du montant de la vente.
  • Facturation rapide : Si vous ne pouvez pas négocier un dépôt, envoyez la facture au client le plus tôt possible afin de percevoir rapidement ce qu’il vous doit. Offrez un rabais pour le paiement hâtif, tel que 2 % du total de la facture si le paiement est reçu dans les 10 jours ouvrables. Sinon, exigez que la facture soit payée intégralement dans les 30 jours et appliquez des intérêts si le paiement n’est pas reçu à temps.

3. Offrez des options de paiement flexibles.


Des options de paiement flexibles favoriseront la trésorerie de votre entreprise. Envisagez les options suivantes :

  • Acceptez les cartes de crédit et de débit. Votre client préfère peut-être payer par carte de crédit en raison du délai de grâce offert par la plupart des cartes d’entreprises. Ouvrez un compte de commerçant pour offrir cette option. Pour en apprendre davantage sur les services offerts aux commerçants, consultez la page Petites entreprises de notre site Web.
  • Acceptez le dépôt direct ou le virement Interac.
  • Acceptez les acomptes provisionnels. Pour les comptes impayés, songez à accepter des chèques postdatés ou des paiements électroniques échelonnés jusqu’à ce qu’ils soient entièrement réglés.
  • Acceptez les versements partiels. Faites en sorte que le client paie une partie du compte sur-le-champ et documentez toutes les conditions pour le paiement du reste du solde en cas de litige. Remettez une copie au client pour confirmer cette entente.

4. Communiquez avec votre client.


Ne tirez pas de conclusion hâtive. Communiquez avec votre client au sujet de tout montant impayé. Il peut s’agir d’un simple malentendu.

Par exemple, votre équipe de vente pourrait avoir mal présenté vos services, ce qui fait que le client ne veut pas payer. Il y a peut-être eu erreur dans l’expédition. Ou encore, le client n’a tout simplement pas reçu la facture. Vous pourriez être en mesure de régler le problème et de recouvrer vos paiements.

5. Utilisez les services d’une agence de recouvrement.


N’hésitez pas à recourir aux services d’une agence de recouvrement professionnelle.

Si elle perçoit une portion du montant recouvré ou exige des frais pour ses services, sa vaste expérience dans le recouvrement des créances est en fait la bienvenue. Si vous désirez maintenir des relations positives avec vos clients, il peut être sage de confier le processus de recouvrement à une agence, qui agit de façon indépendante.

Lorsqu’il s’agit de recouvrer vos créances, vous devez faire preuve de fermeté et de politesse. Après tout, votre entreprise dépend de ces créances. Et il y a de fortes chances que vos clients accepteront de conclure une entente à l’amiable pour régler leurs comptes.

 

Avant de prendre des mesures concernant l’une des informations ci-dessus, nous vous recommandons de consulter un conseiller – Petites entreprises qualifié qui comprend vos besoins et votre situation propres à votre entreprise et / ou à vos projets personnels.