L’initiative Femmes de la Banque Scotia

Les responsables de L’initiative Femmes de la Banque Scotia ont travaillé en étroite collaboration avec Dre Barbara Orser et Dr Allan Riding de l’École de gestion Telfer de l’Université d’Ottawa, et ont rédigé plusieurs aide-mémoire pour vous guider dans le processus de développement de votre entreprise.

Le document Financer votre entreprise aborde les éléments que prennent en considération les créanciers dans l’évaluation d’une demande de prêt. Découvrez pourquoi certaines demandes de prêts des petites entreprises sont refusées et comment mieux vous préparer afin d’obtenir le financement dont vous avez besoin. Nous vous proposons également des stratégies pour obtenir du capital et des conseils pour gérer le financement externe. Cet aide-mémoire vous aidera à mieux comprendre les différentes sources de financement pour votre entreprise. Il explique les sources de capital et offre des conseils pour la gestion du financement externe. Il est important de comprendre les sources de capital. Statistique Canada, par exemple, a déterminé que 47 % des propriétaires d’entreprise canadiens ont eu recours à une source de financement externe quelconque en 2017. Cependant, seulement 37 % des petites entreprises à participation entièrement féminine (100 pour cent) ont demandé une forme de financement externe.

En comparant les entreprises entièrement dirigées par des femmes et celles entièrement dirigées par des hommes, les femmes propriétaires d’entreprise étaient considérablement plus susceptibles de croire que leur demande serait refusée. Toutefois, Statistique Canada (2017) a démontré que les entreprises masculines étaient NETTEMENT plus susceptibles de voir leur demande refusée (10,2 % des demandeurs), comparativement aux entreprises féminines (6,9 % des demandeuses).


Il est utile de comprendre la relation bancaire tant du point de vue de l’emprunteur que du prêteur.

  1. Du point de vue de l’emprunteur : certains propriétaires d’entreprise estiment que les prêteurs exigent une garantie excessive, offrent un financement inadéquat et ne donnent pas de conseils convenables.
  2. Du point de vue du prêteur : de nombreuses petites entreprises représentent un risque d’investissement important.


Il est également utile de comprendre les facteurs que les prêteurs considèrent lorsqu’ils évaluent une demande de crédit. Habituellement, les prêteurs se basent sur les «5 C du crédit» pour prendre leur décision.

  1. Caractère
  2. Compétence
  3. Caution
  4. Conjoncture
  5. Capital


Autres sources de financement:

  1. Investisseurs providentiels
  2. Sociofinancement
  3. Emprunts
  4. Actions
  5. Crédit commercial
  6. Capital-risque


Si vous êtes une entrepreneure canadienne, téléchargez l’aide-mémoire en format PDF pour commencer votre évaluation dès aujourd’hui.