La planification de la retraite est propre à la situation financière et aux objectifs financiers de chacun, mais les femmes tendent à se mesurer à des défis additionnels qui pourraient interférer avec leur plan. À l’instar de nombreuses femmes aujourd’hui, vous pourriez vous trouver dans la génération sandwich, essayant de jongler entre l’éducation de vos enfants et les soins à prodiguer à vos parents âgés tout en poursuivant une carrière et d’autres engagements personnels. Pour ajouter à la complexité, vous pourriez avoir à répondre à des questions sur votre avenir financier à titre de célibataire en raison d’un divorce ou du décès de votre conjoint ou partenaire.

Voici quelques raisons pour lesquelles les femmes pourraient devoir planifier différemment leur retraite :

  • Longévité : Les femmes canadiennes vivent plus longtemps, avec une espérance de vie de 84 ans, contre 81 pour les hommes.1 Les femmes doivent donc accumuler un pécule plus important pour maintenir leur niveau de vie tout au long d’une retraite plus longue.  
  • Iniquité salariale entre hommes et femmes : En 2018, les femmes âgées entre 25 et 54 ans gagnaient en moyenne 13,3 % de moins que leurs homologues masculins.2 L’inégalité entre les hommes et les femmes sur le marché du travail est parfois encore plus prononcée étant donné que les femmes occupent plus souvent des postes à temps partiel, temporaires, ou dont le salaire est peu élevé. 
  • Obligations familiales : Qu’il s’agisse de prendre soin de jeunes enfants ou de parents âgés, les femmes sont plus susceptibles de mettre leur carrière en veille pour s’acquitter d’obligations familiales. On estime que la « pénalité maternelle » coûte 16 000 dollars américains par an aux femmes en pertes de revenus.3 Cela peut réduire leurs économies à long terme et par ricochet leur revenu de retraite. 
  • Célibat : Le tiers des femmes âgées de 65 ans et plus sont célibataires par choix ou des suites du décès de leur partenaire.4 Cela augmente les besoins au titre de la prestation de soins officiels, du logement et des finances. Être célibataire est souvent synonyme de responsabilité entière de son propre avenir financier.   

Ces facteurs signifient qu’il est encore plus important que les femmes se dotent d’un plan de retraite judicieux assorti d’objectifs à long terme. Voici les quatre étapes à suivre pour vous aider à profiter d’une retraite à votre image. 

Étape 1 : Évaluez votre situation

Votre retraite sera le reflet de la façon dont vous avez épargné pour celle-ci. Où en êtes-vous dans votre épargne et de quel montant avez-vous besoin pour vivre une retraite qui vous convient?

Examinez tout ce que vous avez épargné pour vous aider à déterminer les options que vous aurez à la retraite.

  • Faites le décompte des comptes dans lesquels vous économisez en vue de la retraite. Au-delà de votre Régime enregistré d’épargne retraite (REÉR), jetez un œil à vos autres investissements, comme votre compte d’épargne libre d’impôt (CÉLI) ainsi qu’à tous vos fonds communs de placement, comptes chèque et comptes épargne. 
  •  Évaluez vos biens immobiliers, comme votre résidence principale et votre chalet, le cas échéant. N’oubliez pas les autres placements, comme les obligations ou les placements moins liquides comme les collections et les véhicules. 
  •  Additionnez les prestations de retraite que vous toucherez, comme les paiements aux termes du Régime de pension du Canada (RPC) et de la Sécurité de la vieillesse (SV), connus collectivement aux États -Unis comme les prestations de sécurité sociale, ainsi que les rentes d’assurance-vie et autres rentes. 
  • Déterminez le paiement que vous toucherez du régime de retraite de votre employeur si vous en avez un. Vous pourriez devoir consulter votre service des Ressources humaines.

Assurez-vous de comprendre certains paramètres avant le temps : le niveau de revenu de retraite que vous toucherez peut dépendre de l’âge auquel vous prenez votre retraite, du montant que vous investissez, du taux de rendement de vos placements et d’autres facteurs. Parlez avec un responsable des relations clients de Gestion de patrimoine Scotia pour y voir plus clair.

Étape 2 : Établir votre définition de la retraite

Maintenant que vous avez établi la situation financière de votre pécule, vous devrez le faire correspondre à la façon dont vous envisagez votre retraite. La retraite peut s’avérer un ajustement délicat, mais il importe de visualiser un nouvel objectif et une nouvelle routine pour meubler notre nouvelle liberté d’après la vie active. Vous voulez vous assurer de maintenir le niveau de vie que vous aviez avant la retraite et de vivre vos rêves sans avoir à vous préoccuper de devenir un fardeau pour vos êtres chers. 

Réfléchissez aux questions suivantes :

  • Aspirez-vous à parcourir le monde, ou préféreriez-vous une vie tranquille près des vôtres?   
  • Avez-vous une autre passion que vous aimeriez entreprendre?   
  • Quel type de legs aimeriez-vous laisser à votre famille ou à une cause qui vous passionne?
  • Quand envisagez-vous de prendre votre retraite? Le nombre d’années restant avant votre retraite aura une incidence sur le montant que vous pourrez ajouter à votre épargne retraite avant l’âge de la retraite. Si votre retraite se situe dans plusieurs décennies, pensez au fait que l’espérance de vie continue d’augmenter.

Étape 3 : Division du plan en plus petites sections 

Planifier une retraite qui durera 30 ans ou plus peut sembler une tâche titanesque. Commencez par préparer des plans détaillés en tranches de cinq ans. Votre style de vie est susceptible de changer au fil de la retraite, et ces plans à plus court terme vous permettront d’apporter des ajustements graduels. Vous pourriez être plus actif au début de la retraite et avoir besoin de plus de soins de santé au cours des dernières années. 

Pour chaque étape de votre retraite :

  1. Établissez une liste des dépenses. 
  2. Créez un plan d’épargne indiquant comment les revenus seront groupés, par exemple entre le compte d’épargne, et répartis. Vous toucherez des prestations du RPC et de la SV, gagnerez peut-être encore des revenus de placement ou d’autres sources de revenus comme des immeubles locatifs. Consultez la  Calculatrice du revenu de retraite canadienne
  3. Établissez une hiérarchie des revenus et sources d’épargne de sorte à savoir de quelle source prélever des sommes en premier. Vous pouvez travailler avec un planificateur financier pour déterminer le meilleur ordre à des fins de revenus et à des fins fiscales. 
  4. Établissez un montant de revenu par mois servant à payer vos dépenses. Prévoyez un coussin pour les urgences. Encore mieux, établissez un fonds d’urgence pour chaque étape de la retraite. Cela pourrait être un plus si la somme demeure intouchée lors du passage à la prochaine étape. 
  5. Maximisez votre épargne.  Lorsque vous établirez votre niveau de revenu pour vos plans de cinq ans, vous pourriez constater que votre budget sera serré. Cela pourrait être un signal d’alarme vous indiquant d’augmenter le montant que vous épargnez chaque mois comme vous vous préparez de nombreuses années d’avance. Commencez dès maintenant. 
  6. Préparez-vous à vivre dans plus petit. Soyez au fait de l’éventuel besoin de déménager dans une plus petite maison et de vendre vos biens immobiliers à une étape ou plus. Un chalet, par exemple, pourrait être quelque chose que vous ne voudrez plus avoir à entretenir plus tard au cours de votre retraite.
  7. Tenez compte de l’inflation. Les hausses découlant de la pandémie devraient s’estomper en 2022. Toutefois, l’inflation s’ajoute toujours au fil des ans, érodant le pouvoir d’achat des sommes mises de côté aujourd’hui. Assurez-vous que vos placements présentent un rendement plus élevé que l’inflation et que vous envisagez des sommes plus importantes pour les dépenses de retraite, comme les voyages et les croisières.   
  8. Harmonisez vos objectifs de retraite avec ceux de votre partenaire ou conjoint. Il existe également des avantages fiscaux à considérer le revenu de retraite d’un couple dans son ensemble. Profitez d’un écart de revenus grâce au fractionnement du revenu : transférer un certain revenu au conjoint gagnant le moins d’argent permet de réduire l’impôt à payer. 
  9. Préservez votre indépendance. Établissez des fonds d’investissement en votre propre nom pour avoir un meilleur contrôle de vos actifs et en cas de divorce ou de séparation, ceci pourrait être une étape particulièrement cruciale. 
  10. Consultez. Parlez avec des professionnels des services financiers pour superviser vos plans. Ils peuvent vous mettre sur la bonne voie, vous accompagner tout au long de votre vie pour vous aider à atteindre vos objectifs et à apporter les ajustements nécessaires. Parlez avec un responsable des relations clients de Gestion de patrimoine Scotia pour y voir plus clair.

Étape 4 : Envisagez des plans à long terme

Lorsque vous deviendrez retraité, vous voudrez avoir un solide plan financier déjà en place. Cela nécessite d’aborder les questions de planification à long terme comme les soins de santé, l’assurance-vie et la planification successorale. Certains de ces éléments peuvent être intégrés à vos plans par tranches de cinq ans, mais vous devez y penser dès maintenant.

Considérez les avantages de l’assurance-vie pour vous et votre partenaire, en pensant particulièrement au fait que les femmes vivent en moyenne plus longtemps que les hommes. Cela peut aider si votre conjoint est le principal soutien de famille. D’autres produits d’assurance sont également à envisager, comme l’assurance invalidité qui vous aidera à maintenir un revenu en cas d’accident ou de maladie, revenu qui aurait notamment servi à constituer l’épargne retraite. 

Ayez toujours un testament rédigé par un représentant légal et intégrez-le à vos plans sur cinq ans, le mettant à jour au fil de l’évolution de vos actifs. Essayez de vous assurer que votre planification successorale est organisée, que l’exécuteur est approprié et juste et que tout plan de legs est clair.

Votre santé influera sûrement sur vos décisions de style de vie à la retraite, mais cela est difficile à prévoir. Vous pourriez vouloir prévoir un budget croissant au titre du fonds d’urgence à mesure que vous avancerez en âge. Des problèmes sensoriels ou cognitifs et une certaine faiblesse peuvent être subtils ou sévères. Les chutes, maladies coronariennes et difficultés à composer avec la vie quotidienne ne sont en aucun cas universelles, mais sont monnaie courante. Notons par exemple qu’un Canadien sur cinq est atteint d’arthrite.5 Passer l’hiver au chaud ou déménager dans une maison sans escaliers pourrait être la décision à prendre avant que votre santé n’affecte votre style de vie. 

Comme les femmes vivent plus longtemps, elles sont plus susceptibles de nécessiter des soins à long terme. Deux tiers des personnes âgées atteintes de démence au Canada sont des femmes. 6 Vous pourriez nécessiter des soins médicaux spécialisés susceptibles d’entraîner des coûts additionnels si votre employeur n’offre pas l’assurance soins médicaux viagère, chose de plus en plus rare dans le secteur privé. Les débours au titre de soins de santé à long terme peuvent rapidement épuiser une épargne retraite, rendant essentielle la planification des problèmes de santé et des soins inattendus.

Pour bien vivre, il faut bien planifier

Quant au degré de préparation pour la retraite, seulement 25 % des femmes sont d’avis qu’elles sont adéquatement préparées.7 Pourtant, seulement 22 % des femmes disposent d’un plan financier officiel préparé par un professionnel. 8 

Un plan financier est comme une carte conçue pour vous montrer comment vous rendre à vos objectifs. Il n’est jamais trop tôt pour planifier une retraite confortable, mais il peut être trop tard. 

Discutez-en dès maintenant avec Gestion de patrimoine Scotia.  Nous pouvons vous aider à répondre à vos besoins uniques grâce à nos services de Planification de patrimoine globale. Ensemble, nous créerons la retraite que vous voulez et méritez et nous vous permettrons d’avoir une inestimable tranquillité d’esprit à l’égard de ce chapitre important de votre vie. 

 Side bar - Palmarès des questions les plus posées au sujet de la retraite Comment commencer à planifier ma retraite?

Commencez à faire vos plans de retraite en évaluant votre situation financière actuelle et la probabilité qu’elle évolue en fonction de votre épargne, de vos placements et des régimes de retraite. Puis, essayez de faire coïncider ces ressources avec ce que vous désirez faire à la retraite. Vous devrez budgéter votre vie après la retraite en périodes de cinq ans et parler avec un planificateur financier pour voir de quelle manière organiser vos actifs.

 De combien aurai-je besoin par mois pour vivre? 
Votre départ à la retraite marque un changement des revenus, mais également des dépenses. Vous pourriez arrêter de cotiser aux REER, CELI, et régimes de retraite et même de payer une hypothèque, mais de nouvelles dépenses surviendront, comme de nouvelles passions, des voyages et croisières pour meubler votre nouvelle liberté et des soins de santé complémentaires à mesure que vous gagnerez en âge. Il importe d’élaborer un plan qui évalue votre situation actuelle, définit vos objectifs, répartit votre plan en objectifs plus digestes et ajoute une vision à long terme.

Comment trouver le meilleur compte de retraite pour mes besoins?

Les situations financières personnelles varient, comme les objectifs de retraite; tout le monde est unique. Le meilleur moyen de trouver un compte de retraite qui répond à vos besoins est de parler avec un responsable des relations clients de Gestion de patrimoine Scotia. Nous pouvons vous aider à répondre à vos besoins grâce à la Planification de patrimoine globale. Ensemble, nous créerons la retraite que vous voulez et méritez et nous vous permettrons d’avoir une inestimable tranquillité d’esprit.

De combien d’argent une femme célibataire a-t-elle besoin pour prendre sa retraite?

Il n’y a pas de bonne réponse à cette question ici, car cela dépend de votre situation personnelle et de ce qui constitue pour vous une retraite idéale. Être célibataire peut vouloir dire que vous êtes le seul responsable de votre avenir financier sur le plan du logement et autres.  Vous voudrez établir un plan de retraite judicieux qui prend en considération l’ensemble de vos objectifs à long terme et établit comment vous ferez pour les atteindre. 

Le présent document est publié à titre informatif seulement. Les informations qu’il contient ne doivent pas être interprétées comme des conseils financiers, fiscaux ou en placement, des garanties pour l’avenir ou des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils financiers, des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.