Les candidats du Prix Giller de la Banque Scotia sont annoncés pour la première fois sans son fondateur

Giller_Prize
Par Diana Hart

Le Prix Giller de la Banque Scotia, prestigieux prix littéraire au Canada, est de retour cette semaine avec sa liste de candidats (dont nous présentons les œuvres ci-dessous); toutefois, l’évènement de cette année est marqué par l’absence d’une figure majeure : Jack Rabinovitch, le fondateur du Prix, connu pour sa gentillesse, son charme, sa détermination et sa ténacité.

M. Rabinovitch qui est décédé en août, à l’âge de 87 ans, mais la mémoire de cet homme d’affaires respecté, philanthrope et amoureux des livres continuera d’être honorée à travers ce prix qu’il a créé.

Malgré une enfance modeste à Montréal, M. Rabinovitch s’est fait connaître en tant que promoteur immobilier. Après le décès de Doris Giller, son épouse, il a pensé l’honorer en créant le Prix Giller, et c’est autour d’un verre dans un bar de Montréal qu’il en a fait part à son ami, Mordecai Richler, légende de la littérature canadienne.

Il exprimait sa passion pour les affaires dans son travail au sein de la collectivité. À titre de membre de longue date du conseil d’administration de l’hôpital Princess Margaret, appelé aujourd’hui le Princess Margaret Cancer Centre, il a contribué à la construction d’un des meilleurs centres de recherche dans les délais prévus et en deçà du budget. C’est avec ce même engagement qu’il a créé et fait connaître le Prix Giller.

M. Rabinovitch a collaboré avec des auteurs, des éditeurs, des librairies et des partenaires comme la Banque Scotia, son commanditaire en titre, pour faire du prix l’une des reconnaissances les plus prestigieuses et marquantes pour les auteurs canadiens. Depuis maintenant 24 ans, le Prix accorde 100 000 $ au lauréat et 10 000 $ aux autres finalistes. Depuis ses débuts, le Prix a versé plus d’un million de dollars à des auteurs de fiction talentueux.

La phrase finale de Rabinovitch était la même pour tous les galas du Prix Giller organisés à Toronto : « Pour le prix d’un souper dans la ville, vous pouvez acheter les livres de tous les candidats. Alors mangez à la maison et dépensez à la librairie ».

Cet automne, rendons-lui hommage en lisant ces quelques livres canadiens. Voici les œuvres intéressantes, amusantes, captivantes, créatives et audacieuses en lice pour le Prix Giller de la Banque Scotia cette année :

Rachel Cusk

Ce roman de Rachel Cusk est le deuxième tome d’une fascinante trilogie amorcée avec Outline, qui avait été sélectionné pour le prix Giller 2015 de la Banque Scotia. Après l’échec de son mariage, une écrivaine déménage à Londres avec ses deux fils, où elle essaie tant bien que mal de reconstruire leur vie. Transit est structuré en une suite d’histoires racontées à la protagoniste. Rachel Cusk y continue son exploration des thèmes soulevés dans Outline : la destinée, l’importance de la souffrance, les nombreux visages du changement et le conflit entre le désir de s’appartenir et celui de se fuir soi-même. 

Transit
David Demchuck 

Dans ce premier roman du journaliste et dramaturge David Demchuk, les dernières des créatures mythiques de l’Europe de l’Est se réfugient dans trois villages le long de la frontière ukraino-roumaine en attendant ce qui pourrait bien être leur dernier combat, celui qui sonnera l’heure de leur disparition. Dans ce terrifiant récit fantastique, les créatures — des fantômes aux sorcières en passant par les sirènes — se réunissent pour échanger leurs histoires.

The Bone Mother
Joel Thomas Hynes

Le dernier ouvrage de l’acteur, réalisateur et auteur Joel Thomas Hynes, empreint d’humour noir, raconte l’histoire d’un homme qui parcourt le pays d’un océan à l’autre afin d’aller répandre les cendres de sa défunte amoureuse à Vancouver, une aventure rocambolesque qui lui donne l’occasion, au fil de ses rencontres sur la route, de revisiter les erreurs qu’il a commises dans ses précédentes relations. C’est aussi l’histoire d’un homme qui tente d’enterrer son passé de petit criminel rongé par les regrets. 

We'll All Be Burnt in our Beds
Andrée A. Michaud (traduction de Donald Winkler) 

Ce roman à suspense d’Andrée A. Michaud a raflé de nombreux prix; grâce à cette traduction captivante de Donald Winkler, il gagne maintenant un nouveau public. Dans un coin perdu le long de la frontière séparant le Québec du Maine, la disparition et la mort mystérieuses de deux adolescentes hantent une petite collectivité. Obsédé par le dossier, le détective Stan Michaud est déterminé à découvrir la vérité avant que d’autres vies ne soient perdues.

Boundary
Josip Novakovich 

Ce recueil d’essais autobiographiques et de récits de fiction de Josip Novakovich est à lire en parallèle avec son livre de 2015, Ex-Yu. L’auteur y explore le thème de l’émigration en nous amenant avec lui aux quatre coins de la planète, de Belgrade au Maine en passant par la Croatie et Montréal.

Tumbleweed
Ed O'Loughlin

En se rencontrant à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, à 200 km au nord du cercle arctique, deux personnes cherchant chacune un membre disparu de leur famille découvrent qu’un lien inattendu les unit : les disparus sont tous deux impliqués dans le grand mystère du chronomètre « Arnold 294 », qui vient de refaire surface au Royaume-Uni plus de cent ans après s’être volatilisé dans l’Arctique lors de l’expédition de Franklin vers le passage du Nord-Ouest. L’histoire compliquée du chronomètre lie les deux étrangers et leurs familles au-delà du passage des siècles. 

Minds of Winter
Zoey Leigh Peterson

Dans son premier roman, Zoey Leigh Peterson nous propose l’histoire réaliste et captivante d’un couple qui décide de vivre une relation libre. L’auteure raconte le tout selon les deux points de vue, plongeant ainsi dans toute la complexité des relations humaines en mouvement.

Next Year, For Sure
Eden Robinson 

Sélectionné au prix Giller de la Banque Scotia pour la dernière fois en 2001, l’auteur à succès Michael Redhill est de retour avec cette comédie noire pleine de suspense qui raconte l’histoire d’une femme dont la vie est bouleversée lorsqu’elle apprend que son sosie a été aperçu dans un parc près de chez elle.

Bellevue Square
Eden Robinson 

La dernière œuvre à naître sous la plume mainte fois primée d’Eden Robinson est un roman d’apprentissage bouleversant et plein d’humour avec une touche inattendue. Un jeune autochtone plus intéressé par la drogue que par l’école essaie de faire cohabiter ses croyances traditionnelles, sa dynamique familiale complexe et l’étrange possibilité qu’il ne soit peut-être pas entièrement humain.

The Son of a Trickster
Deborah Willis 

Dans ce recueil de 13 nouvelles, Deborah Willis parle de cette faculté propre aux humains qu’est l’amour et de la manière dont celui-ci nous lie aux autres et au monde qui nous entoure. The Dark and Other Love Stories met en scène l’humour et le désir pour faire ressortir le pouvoir des relations humaines, qu’il s’agisse d’une fille qui tombe amoureuse d’un homme voulant la transformer en oiseau, de deux adolescents mettant leur amitié à l’épreuve en s’introduisant par effraction dans des domiciles, ou d’un alcoolique développant une relation particulière avec son parrain des AA.

The Dark and Other Love Stories
Michelle Winters 

Dans la campagne acadienne, Agathe Lapointe s’apprête à célébrer son vingtième anniversaire de mariage lorsque la camionnette de son mari Réjean est trouvée abandonnée sur le bord de la route, sans traces de son propriétaire. Dans cette histoire drôle et touchante, Agathe, en tentant de comprendre ce qui est arrivé à son mari, finit par nouer de nouveaux liens avec une collègue et un homme qui pourrait être au courant de ce qui est arrivé.

I Am a Truck
David Chariandy 

Le deuxième roman tant attendu de David Chariandy raconte le mémorable été 1991 de deux frères, fils d’immigrants trinidadiens, qui grandissent dans un complexe résidentiel de Scarborough. Brother dépeint dans un récit intense et déchirant leur relation, l’évolution de leurs espoirs et les effets de la violence armée. 

Brother