Fondée il y a tout juste 20 ans, la société Cargojet est le principal fournisseur de services de fret aérien au Canada. Chaque jour, elle livre quelque 1,4 million de kilos de marchandises — homards, fleurs, matériel médical, automobiles, entre autres — partout au pays, et affiche un taux de livraison à temps de 98,5 %. Les affaires de l’entreprise vont tellement bien qu’elle a fait l’acquisition de neuf jets supplémentaires, dont quatre Boeing 777, doublant ainsi sa capacité et se positionnant pour prendre de l’expansion sur le marché international, comme l’a indiqué Pauline Dhillon, chef des Services généraux de Cargojet.

Ce succès n’aurait toutefois pas été possible sans le dévouement de son équipe de près de 1 300 employés répartis dans l’ensemble du Canada. « Notre plus grande force, c’est notre équipe, une équipe qui répète ses exploits chaque nuit », a-t-elle ajouté (Pauline Dhillon apparaît sur la photo ci-dessus aux côtés de Jake Lawrence, de la Banque Scotia).

En 2001, Ajay Virmani, président et chef de la direction de Cargojet a fait l’acquisition de 50 % de la compagnie aérienne Canada 3000 dans l’intention d’élargir l’offre de services et de redéfinir la marque en changeant le nom et le logo. Canada 3000 a fait faillite deux mois plus tard, donnant l’occasion à M. Virmani d’acquérir la totalité de l’entreprise et de la renommer Cargojet Inc.

Pauline Dhillon, qui a joué un rôle actif dans le développement de la marque, s’est entretenue avec Jake Lawrence, chef de la direction et chef de groupe, Services bancaires et marchés mondiaux à la Banque Scotia dans le cadre d’un événement virtuel qui s’est tenu récemment à l’intention des leaders de la Banque. Ils ont discuté notamment du fait que le succès d’une entreprise repose sur une équipe gagnante, des moyens de retenir les employés les plus performants, et du rôle essentiel que joue chaque partie prenante dans le succès de Cargojet, soit les employés, les fournisseurs, les partenaires et les clients. 

« L’essentiel pour nous, c’est que notre équipe soit heureuse et productive, et alors on aura de bons résultats et nos clients seront satisfaits. On poursuit tous un seul et même but, c’est-à-dire offrir à nos clients un service fiable, sûr et de qualité », a-t-elle précisé.

Cargojet préserve l’engagement de son équipe en assumant à tous les échelons, à commencer par la direction, la responsabilité des erreurs ou des « leçons à tirer » et en corrigeant ce qui n'a pas fonctionné, mais aussi en célébrant les victoires de l'entreprise avec l'équipe, a-t-elle soutenu.

Pour rendre les célébrations mémorables, Cargojet a fait appel à des ambassadeurs de la marque bien spéciaux : Kyle Lowry et Kawhi Leonard, qui ont aidé les Raptors de Toronto à remporter le championnat de la NBA, et le rappeur canadien Drake. Chaque année, Ajay Virmani, Pauline Dhillon et les ambassadeurs prennent l’avion pour se rendre dans plusieurs villes du Canada rencontrer des employés à l’occasion de soirées barbecue ou pizza, événements qui ont dû être interrompus pendant la pandémie. « Un employé fervent admirateur des Raptors a soudain la chance de rencontrer des joueurs et de se faire photographier avec eux. Les employés ont l’impression de faire partie d’un club sélect », a poursuivi Mme Dhillon.

Ces célébrations donnent également la chance à des employés d’un bout à l’autre du pays de gagner des billets pour assister à un match à partir d’une loge du Scotiabank Arena et d’être pris en charge par Cargojet pour le week-end.

On constate le solide esprit d’équipe qui règne chez Cargojet quand des employés n’hésitent pas à prêter main-forte au besoin. Récemment, lorsque la copine d’un membre de l’équipe de Halifax a reçu un diagnostic positif à un test de dépistage de la COVID-19, cet employé et ses 24 collègues ont dû se faire tester. Évidemment, aucun ne pouvait se présenter au travail avant d’obtenir la permission des autorités sanitaires de la province. On était vendredi soir, et deux avions devaient être chargés et déchargés le lendemain matin. Heureusement, comme Cargojet s’assure que ses groupes responsables des comptes commerciaux et de la maintenance travaillent à proximité l’un de l’autre dans les aéroports, l’équipe de la maintenance a pu prendre la relève le lendemain et charger l’avion. « Ils n’ont pas hésité à venir aider au moment où l’entreprise avait besoin d’eux. C’est aussi ça, une équipe. »

Pauline Dhillon a également raconté comment Cargojet a su tirer parti de ses forces, mais aussi s’associer avec de bons partenaires pour les aspects où c’était nécessaire. « La Banque Scotia nous a vraiment aidés au début de l’année avec ce contrat qu’on a signé. Vous nous avez permis de faire grandir notre marque et notre entreprise », a-t-elle dit en faisant référence aux projets d’expansion de l’entreprise.

Ainsi, durant la dernière année, la transformation la plus importante pour Cargojet a été le commerce en ligne ainsi que la baisse du nombre de vols d’avions de ligne. Selon Mme Dhillon, avant la pandémie,  le Canada avait cinq ou sept années de retard par rapport aux États-Unis et au Royaume-Uni, mais dans la dernière année, il a rattrapé tout ce retard. « On ne sait pas si les compagnies aériennes continueront d’opérer comme elles le faisaient, après la pandémie. On a donc une occasion de prendre des parts de marché », a-t-elle expliqué.

Plus tôt cette année, Cargojet a conclu un contrat de service de transport aérien avec le service de gestion des commandes d’Amazon Canada, élargissant ainsi sa relation avec le géant de la vente en ligne alors que les ventes s'intensifiaient. Dans le cadre de ce contrat, Cargojet exploitera deux avions appartenant à Amazon au Canada à partir du milieu de 2021.

À mesure que l’expansion de Cargojet se poursuit, Mme Dhillon a la ferme intention de préserver l’esprit d’équipe qui a contribué au succès de l’entreprise jusqu’ici. « Nous avons des valeurs fondamentales, nous avons une équipe solide, nous avons une clientèle bien ancrée qui est derrière nous. Et nous avons d’excellents partenaires. Je pense que ce n’est que le début d’un avenir radieux qui se dessine pour notre entreprise ».