Généralement, quand l’investisseur pense au risque, il se concentre surtout sur les fluctuations journalières des cotes et de ses placements, en mettant surtout l’accent sur l’activité récente. C’est ce que les experts de la finance comportementale appellent le « parti pris de la récence ». Le même phénomène incite les amateurs de sports à surévaluer la performance récente de leur équipe favorite plutôt que son parcours à long terme. C’est aussi ce qui amène le joueur de poker à doubler sa mise en se fiant à sa dernière main gagnante. Bref, il ne s’agit certainement pas d’une approche efficace.

Le plus grand risque est de n’en prendre aucun

Laisser le risque du marché, réel ou perçu, teinter votre planification à long terme donne lieu à un inconvénient très concret. Une approche trop prudente dans vos placements peut limiter votre potentiel de croissance et ainsi augmenter le risque de ne pas atteindre vos objectifs d’épargne retraite ou d’être à court d’argent, surtout après avoir tenu compte de l’inflation.

Qu’est-ce que le risque de longévité?

Le risque de longévité est l’une des grandes préoccupations des retraités et représente le risque que votre épargne s’épuise de votre vivant. Ce risque devient un enjeu à la retraite, lorsque les retraités comptent habituellement sur un montant d’argent fixe pour financer leur retraite sans toutefois savoir combien de temps ils pourront vivre de leur épargne.

En diversifiant votre portefeuille pour atteindre un équilibre entre la prudence et la croissance, vous pouvez dynamiser la valeur de votre portefeuille à long terme et contrer le risque de longévité.

Toute décision d’accroître le potentiel de rendement de votre portefeuille s’accompagne d’un risque supplémentaire, qui peut toutefois être encadré par une planification judicieuse et un équilibre harmonieux des placements pour chacune des étapes de votre existence.

Assurez-vous que votre portefeuille vous permettra d’atteindre tous vos objectifs; parlez-en avec votre conseiller de la Banque Scotia.

 

La version originale de cet article a été publiée dans notre bulletin De bons conseils.

 

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Il ne doit pas être réputé offrir des conseils en placement, une garantie pour l’avenir ou des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de la Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils financiers, des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.