Le propriétaire d’une entreprise de conception Web d’Ottawa nous explique comment se distinguer dans un milieu concurrentiel.

Voici Phil

Phil Alexandre est le fondateur de Mobolo, un service abordable de conception et de mise à jour de sites Web qui offre son aide aux petites entreprises partout au Canada.

Née en 2016 à Ottawa, son entreprise était pour lui un moyen de combiner ses passions pour la technologie et pour l’entrepreneuriat. Bien qu’Alexandre soit diplômé en génie civil, il a commencé sa carrière dans une entreprise de technologie. Il aimait bien son travail là-bas, mais son esprit d’entrepreneuriat a fini par prendre le dessus.

« J’ai toujours voulu démarrer une entreprise, explique-t-il. L’idée de partir de zéro et d’adapter sa création aux besoins des entreprises est pour moi très intéressante. »

Mobolo offre aux petites entreprises un moyen abordable d’assurer une présence moderne sur le Web. Toutefois, lors du lancement de l’entreprise, Alexandre savait qu’il serait difficile de se démarquer de la concurrence. Il a ainsi décidé de miser sur la simplicité en offrant des forfaits de base auxquels peut se greffer tout un éventail d’options.

« La conception Web est un milieu très concurrentiel, puisqu’on se frotte à des acteurs de partout dans le monde. En créant des forfaits conviviaux pour les propriétaires d’entreprise, nous arrivons à établir des attentes et à les dépasser. »

Ce que les clients d’Alexandre ont aimé, c’est une ventilation des coûts facile à comprendre et des forfaits mensuels incluant des adresses courriel, des changements au concept et des mises à jour, souvent sans frais supplémentaires. Ces mesures les ont aidés à prévoir les coûts liés à leur site Web tout en garantissant un revenu mensuel régulier à Alexandre : une bénédiction pour une petite entreprise.

La première vente

Malgré la stratégie gagnante d’Alexandre, il a été difficile pour lui d’effectuer sa première vente. C’est ainsi qu’il a cessé de développer son argumentaire de vente et a plutôt décidé d’être à l’écoute.

« En parlant aux autres propriétaires d’entreprises des défis auxquels ils étaient confrontés, j’ai compris que la plupart du temps, les gens recherchent des personnes de confiance, a-t-il dit. J’ai appris qu’il est possible de gagner cette confiance en s’engageant à offrir ses services au bon moment, à un niveau qui satisfait le client. »

Alexandre a appris que la majorité des autres fournisseurs de services Web étaient connus pour faire trop de promesses sans toujours les tenir. C’est pourquoi il s’est consacré à la gestion des attentes. Il a ainsi pu instaurer la confiance, ce qui l’a aidé à réaliser sa première vente et à obtenir des recommandations par la suite. Prendre uniquement les engagements qu’il pouvait tenir pour fournir des services de qualité dans les délais est devenu la pierre angulaire du succès de son entreprise.

Quels conseils a-t-il pour les autres propriétaires d’entreprise?

Un plan d’affaires bien exécuté était essentiel à la réussite d’Alexandre. D’ailleurs, celui-ci croit que les entrepreneurs devraient passer plus de temps à planifier leur succès avant de lancer une entreprise.

« Je pense que le plus important, c’est de savoir ce que vous allez faire le premier, le deuxième, le troisième, le quatrième, le quatre-vingt-dix-neuvième et le cent quatre-vingt-dix-neuvième jour. Quelle est la première chose sur votre liste? Faire des appels de sollicitation à froid? Établir votre présence en ligne? Créer et envoyer des dépliants? Parler aux gens de vos services? Parler à vos contacts? »

Il recommande de commencer à travailler bien avant le lancement pour pouvoir vendre rapidement.

« Cette stratégie vous permettra de mesurer votre compréhension du marché et de vous adapter avant même le lancement de votre entreprise. C’est ce que certaines personnes appellent des études de marché, mais je pense que ce terme empêche les gens de vraiment travailler comme s’ils étaient en affaires et comme s’ils dépendaient d’un revenu pour survivre, et plus tard vivre. »

Alexandre ajoute que dès que l’entreprise est en marche, vous devez être en mesure de faire des ajustements.

« N’ayez pas peur de repenser vos offres de services. Si la vente de certains biens ou services est payante, alors vendez ce qui est rentable. C’est une vision à long terme pour un succès à long terme. »

Que lui réserve l’avenir?

Alexandre est enthousiaste quant à son succès à long terme. Pour lui, tout est lié aux innovations technologiques qui engendreront l’automatisation du travail et réduiront la quantité de main-d’œuvre nécessaire à la création et à la mise à jour des sites Web de ses clients.

« Je suis convaincu que l’automatisation nous procurera des avantages dans le futur. Nous pourrons faire en sorte que les clients soient satisfaits et que l’entreprise prenne de l’expansion. »

Ce futur est proche, et Alexandre est impatient de voir son entreprise grandir et connaître encore plus de succès.

 

Avertissement : Le présent document est publié à titre informatif seulement. Les informations qu’il contient ne doivent pas être vues comme des conseils en placement ou des garanties pour le futur ni comme des recommandations d’achat ou de vente. Les renseignements présentés, notamment ceux ayant trait aux taux d’intérêt, à la conjoncture des marchés, aux règles fiscales et à d’autres facteurs liés aux placements, peuvent changer sans préavis, et La Banque de Nouvelle-Écosse n’est pas tenue de les mettre à jour. Même si les renseignements de tiers contenus dans le présent document proviennent de sources jugées fiables à la date de publication, La Banque de la Nouvelle-Écosse ne garantit pas leur fiabilité ni leur exactitude. Les lecteurs sont invités à consulter leur propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils de placement ou des conseils fiscaux adaptés à leurs besoins. Ainsi, il sera tenu compte de leur situation, et les décisions seront fondées sur l’information la plus récente.