Si vous avez récemment déménagé au Canada ou si vous prévoyez de le faire, vous devrez mettre de l’ordre dans vos finances au Canada.

Cette étape vous aidera à vous adapter à votre nouvelle vie et à effectuer des opérations telles que payer votre loyer, obtenir une carte de débit et une carte de crédit, transférer de l’argent, déposer des chèques, acheter des produits d’épicerie et répondre à d’autres besoins.

Selon Parmpreet Jathol, conseillère financière et représentante en fonds communs de placement à la Banque Scotia, le système bancaire canadien peut vous être plus ou moins familier en fonction du pays d’où vous venez. «Lorsque des personnes arrivent au Canada, le fait de ne pas savoir comment fonctionnent les banques canadiennes peut représenter un défi. Si vous communiquez avec votre conseiller financier ou votre conseiller en services bancaires, il pourra vous expliquer comment ouvrir un compte, épargner, investir et comment effectuer l’important travail de gestion de vos finances au quotidien.»

Nous sommes là pour vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur le système financier et sur les opérations bancaires au Canada afin que vous puissiez accélérer votre succès financier, éviter la fraude et vous installer dans votre nouveau pays.

Le système bancaire canadien

Ouvrir un compte bancaire est assez simple. Il vous suffit de fournir une pièce d’identité (p. ex., un passeport), des documents d’immigration, votre numéro d’assurance sociale (NAS), si vous en avez un, et une preuve d’adresse. Certains nouveaux arrivants peuvent ne pas avoir de preuve d’adresse à leur arrivée au Canada. À la Banque Scotia, une recommandation d’un client en règle de la Banque Scotia peut remplacer la preuve d’adresse. Comme preuve d’immigration, vous pouvez utiliser votre permis de séjour temporaire, votre confirmation de résidence permanente (CRP) ou votre permis de travail ou d’études.

Certaines banques, comme la Banque Scotia, vous permettent d’ouvrir un compte de placement en ligne à partir de votre pays d’origine avant votre arrivée au Canada, si vous êtes admissible, afin de simplifier vos opérations bancaires. Vous pouvez ouvrir un compte-chèques dans une succursale de la Banque après votre arrivée au Canada.

Ce ne sont là que les éléments de base de l’ouverture d’un compte. Vous devrez également savoir en quoi le système bancaire canadien peut être différent de celui auquel vous êtes habitué, afin de pouvoir prendre les bonnes décisions financières.

Les banques

Le Canada compte cinq grandes banques et un grand nombre de banques régionales, de banques en ligne et de caisses populaires plus petites.

En tant que nouvel arrivant, lorsque vous choisissez une banque, vous devez tenir compte de vos besoins financiers particuliers. Par exemple, de nombreuses banques ne vous permettront pas de déposer des chèques internationaux au moyen de leurs applications mobiles ou de leurs guichets automatiques. Si vous recevez fréquemment des chèques de votre pays d’origine, vous voudrez probablement choisir une banque qui possède des succursales près de chez vous.

Vous devrez également examiner les détails et les frais des comptes bancaires que vous choisirez d’ouvrir afin de ne pas payer plus que nécessaire en frais mensuels et en frais d’opération, explique Parmpreet Jathol.

«Dans certains pays, vous pouvez effectuer toutes vos opérations bancaires à partir d’un seul compte d’épargne, explique-t-elle. Cependant, au Canada, la plupart des gens ont deux comptes pour gérer leurs finances personnelles, un compte d’épargne et un compte-chèques. Le compte-chèques est conçu pour payer les factures et comporte habituellement des frais d’opération moins élevés ou un certain nombre d’opérations gratuites par mois.»

De nombreux comptes bancaires comportent des frais mensuels, mais ceux-ci sont souvent annulés si vous maintenez un solde quotidien minimal dans votre compte.

Selon Parmpreet Jathol, il est important de comprendre que le taux d’intérêt d’un compte d’épargne est plus bas au Canada que dans de nombreux autres pays. Pour cette raison, ce n’est pas toujours une bonne idée de garder toutes vos économies dans votre compte d’épargne.

«Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est une excellente option à envisager. Il vous permet d’épargner un montant fixe chaque année et de le placer de manière à obtenir des intérêts plus élevés sans payer d’impôt sur ces intérêts. Ce type d’instrument d’épargne n’existe pas dans d’autres pays et il est donc souvent négligé par les nouveaux arrivants, ajoute-t-elle. Elle précise qu’au Canada, la plupart de vos opérations bancaires peuvent être effectuées sans vous rendre dans une succursale à l’aide des services bancaires mobiles et en ligne.

La gestion de l’argent du ménage

Une fois que vous avez choisi une institution financière et ouvert un compte bancaire, la prochaine étape consiste à déterminer comment gérer votre argent : établir un budget, placer votre argent et acheter les choses dont vous avez besoin.

Parmpreet Jathol explique : « Pour quiconque déménage au Canada, il est important d’apprendre à gérer son argent et à établir un budget de manière à tirer parti des instruments de placement offerts au Canada. Il existe des options autres que les CELI, notamment les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) et les régimes enregistrés d’épargne-études (REEE). »

Ces types de comptes peuvent vous aider à atteindre vos objectifs et à assurer votre avenir financier au fil du temps, même si vous n’effectuez que de petits placements initiaux. « L’une des étapes les plus importantes de la gestion de vos finances consiste à investir tôt et à créer un plan pour vos finances dès que vous en êtes en mesure de le faire une fois établi au Canada,» affirme-t-elle.

Lorsque vous arriverez au Canada, vous recevrez probablement beaucoup de publicités financières ciblées sur les médias sociaux qui ne sont pas toujours exactes. Parmpreet Jathol encourage les nouveaux arrivants à faire preuve de prudence et à vérifier les renseignements qu’ils lisent en ligne auprès de sources de confiance telles que leur famille, leurs amis et leur conseiller financier ou conseiller en services bancaires. Si vous rencontrez un conseiller à votre succursale, la rencontre sera gratuite et vous n’aurez aucune obligation de suivre ses recommandations. Cette rencontre pourra toutefois vous aider à mieux comprendre vos finances.

Le crédit et les dettes

Beaucoup de nouveaux arrivants pensent que l’endettement est toujours une mauvaise chose, mais l’utilisation stratégique du crédit et de l’endettement au Canada peut en fait vous aider à vous enrichir au fil du temps, affirme Parmpreet Jathol.

Comme la cote de crédit et les antécédents en matière de crédit ne sont généralement pas transférables d’un pays à l’autre, de nombreux nouveaux arrivants sont surpris de devoir recommencer à zéro pour établir leur cote de crédit au Canada. Il sera donc difficile pour vous d’obtenir du crédit jusqu’à ce que vous ayez établi un bon dossier de crédit, ce qui pourrait représenter un obstacle pour l’installation de services publics ou l’achat d’un téléphone cellulaire, d’une voiture ou d’une maison. C’est pourquoi il est important de commencer à bâtir votre dossier de crédit le plus tôt possible, par exemple, en vous procurant une carte de crédit et un téléphone cellulaire. Certaines banques, comme la Banque Scotia, vous permettent d’obtenir du crédit sans dossier de crédit canadien pour faciliter votre transition.

En fonction de votre situation financière, vous devrez peut-être obtenir une carte de crédit garantie, c’est-à-dire une carte de crédit pour laquelle vous devez verser un dépôt avant de pouvoir l’utiliser. En l’utilisant et en payant votre solde au fil du temps, vous pourrez potentiellement améliorer votre cote de crédit et obtenir une augmentation de votre limite de crédit, ce qui pourrait vous permettre d’obtenir davantage de produits de crédit garantis et non garantis auprès des prêteurs.

« Lorsque vous vous endettez, vous devez vous assurer que votre dette est gérable, explique Parmpreet Jathol. La façon dont vous gérez vos dettes à votre arrivée vous suivra et pourra vous avantager ou vous nuire plus tard. »

Les moyens d’éviter la fraude financière

Une chose à laquelle vous devez faire attention en tant que nouvel arrivant est la fraude financière. De nombreux fraudeurs ciblent les personnes nouvellement arrivées au pays qui ne savent pas encore comment fonctionne le système bancaire canadien.

« Un conseil à retenir est qu’aucune banque ou institution financière ne vous appellera pour vous demander vos renseignements personnels ou vos numéros de carte, explique Parmpreet Jathol. Si quelqu’un vous appelle et vous demande ces renseignements, rappelez l’institution avant de donner cette information. »

Parmpreet Jathol a été témoin de nombreuses fraudes en ligne visant les nouveaux arrivants. « Parfois, c’est une entreprise qui vous offre un emploi, mais ce n’est qu’un moyen d’obtenir vos renseignements financiers ou de vous faire payer des frais ou transférer de l’argent », ajoute-t-elle.

Faites des vérifications, que vous cherchiez à louer un appartement ou à obtenir un emploi, pour vous assurer que la personne avec laquelle vous traitez est bien celle qu’elle prétend être.

La meilleure règle à suivre est d’aborder chaque opération financière avec prudence jusqu’à ce que vous connaissiez suffisamment le système bancaire canadien pour être en mesure de repérer les opérations légitimes.

Pour en savoir plus sur les fraudes les plus courantes et sur la manière dont vous pouvez vous protéger contre la fraude, consultez notre Centre de sécurité.

C’est plus simple que vous ne le pensez

La gestion de l’argent pour un nouvel arrivant peut sembler compliquée, mais il s’agit simplement d’apprendre le fonctionnement du système. À votre arrivée, des conseillers financiers ou conseillers en services bancaires de confiance peuvent vous aider à déterminer la meilleure façon de gérer votre argent au Canada afin que vous puissiez atteindre vos objectifs financiers à court et à long terme. Demandez de l’aide si vous avez des questions; cela vous permettra de bien réussir sur le plan financier.

Le moment est venu de planifier votre avenir financier? Venez rencontrer un conseiller de la Banque Scotia dès aujourd’hui