Réaliser une étude de faisabilité

C’est normal d’être enthousiaste et confiant à l’idée que notre projet d’entreprise réussisse. Mais attention, pour qu’il puisse se concrétiser, encore faut-il une demande suffisante pour générer des profits.

Lorsque vient le temps d’évaluer la faisabilité d’un projet, les détails importent, surtout en ce qui concerne l’estimation des dépenses d’investissement et des frais d’exploitation.

Il n’y a aucun moyen de savoir si votre idée aura du succès. Par contre, une étude de marché rigoureuse vous permettra de confirmer que vous investissez temps et argent dans un projet qui en vaut la peine.

Quel que soit votre projet, vous devez d’abord analyser sa faisabilité, et le faire minutieusement.

L’importance d’une étude de marché

Une étude de marché bien faite vous permet de mieux cerner ce que veulent les consommateurs et de savoir combien ils sont prêts à payer. Ainsi, vous pourrez bien vous positionner pour devenir une entreprise prisée.

Vous n’êtes pas obligé d’y investir beaucoup d’argent ou de temps. En fait, toutes les entreprises font des études de marché, souvent à leur insu ou sans que leur démarche porte ce nom.

Connaître les préférences de non-clients peut être difficile – surtout si vous n’êtes pas encore prêt à vous lancer en affaires. Une suggestion? Assistez à des salons professionnels ou à des événements où iront des clients potentiels.

Il y a d’autres façons de faire des études de qualité. Pensons seulement aux groupes de discussion (où des consommateurs échangent sur un produit) et aux entrevues individuelles avec les consommateurs. Dans ces cas, vous pouvez alimenter les échanges en apportant des échantillons de vos produits et de ceux de vos concurrents.

Tester son projet

Avant de lancer votre projet, faites des études de faisabilité pour évaluer les risques financiers qu’il comporte.

Pour être réalisable, votre projet doit à la fois couvrir les coûts nécessaires à sa concrétisation et générer des profits selon vos besoins.

En réalisant une étude de faisabilité, vous pourrez :

  • définir des objectifs réalistes;
  • découvrir d’éventuels obstacles liés à la conformité et à la législation;
  • évaluer le moment où votre entreprise commencera à générer des profits;
  • juger de la viabilité à long terme de votre projet.

Si vous réussissez à devenir votre propre patron, vous contribuez à bâtir un avenir meilleur, pour vous-même et les êtres qui vous sont chers, mais aussi pour l’économie dans son ensemble. Il est donc avantageux de bien faire les choses.

Voici nos meilleures suggestions pour tester la viabilité de vos produits ou services :

Mesurer la demande et non la tenir pour acquis

Vous devez connaître le segment de clientèle le plus réceptif à votre offre. En le ciblant directement, vous assurerez la promotion de votre entreprise de façon rentable.

Il y a, dans la plupart des secteurs d’activité, une association qui réalise des études, ou qui peut vous donner des renseignements ou des conseils. Vous pouvez aussi faire le tour des autres villes, et voir s’il y a une demande pour le genre de produits ou de services que vous voulez offrir.

Statistique Canada est un bon endroit où trouver gratuitement des renseignements qui vous aideront à évaluer la demande.

Analyse de la concurrence

Savoir analyser la concurrence est une compétence essentielle. Si vous connaissez l’offre de vos concurrents et leurs résultats, vous saurez comment vous en distinguer.

Découvrez les avantages concurrentiels de vos rivaux, étudiez leurs tarifs et leur stratégie de marketing. Regardez s’ils sont présents sur les médias sociaux, comme Facebook ou Twitter et voyez comment ils interagissent avec la clientèle.

Pouvez-vous vous tailler une place sur le marché, et obtenir une part de marché assez grande pour être rentable et dégager des profits? Votre produit ou votre service comble-t-il un besoin auquel ne répond pas déjà la concurrence?

Prévisions des profits

Quand on établit des prévisions financières, il ne faut négliger aucun détail. Moins les prévisions sont précises, plus elles laissent place à l’interprétation.

Évaluez d’abord la valeur du marché cible, puis la part de marché que votre entreprise peut arracher à la concurrence. Sachant cela, vous serez plus à même de fixer des tarifs et une marge bénéficiaire de manière optimale.

Établissez des prévisions de trésorerie en vous fondant sur vos projections (coûts, prix de vente et volume de ventes). Combien de temps vous faudra-t-il pour atteindre votre seuil de rentabilité et empocher des profits?

Investir beaucoup d’argent, de temps et d’efforts dans une entreprise qui vous rapporte moins qu’un dépôt à terme n’a pas de sens. Posez-vous ces questions :

  • Votre entreprise fera-t-elle plus qu’occuper votre temps?
  • Vous rapportera-t-elle vraiment de l’argent?
  • Lorsqu’elle sera établie, de quel ordre sera votre rendement du capital investi (RCI)?

Enfin, si vous avez du mal à estimer la taille de votre marché, calculez au moins votre seuil de rentabilité, soit les ventes que vous devez faire pour couvrir vos coûts.

Et maintenant?