Sylvia Chrominska - 3 avril 2012

Allocution de Sylvia Chrominska
Chef, Groupe Ressources humaines et Communications mondiales
Banque Scotia
 
Prononcée à l'occasion de l'Assemblée annuelle
des actionnaires de la Banque Scotia
à Saskatoon


Le 3 avril 2012
 
Seul le texte prononcé fait foi.


Merci John. Bonjour.

John et Rick nous ont dit à quel point notre équipe d’employés joue un rôle important dans le succès de la Banque, et j’abonde dans le même sens.

Je ne dis pas cela en toute objectivité… parce que l’une de mes principales responsabilités consiste à former cette équipe.

C’est une responsabilité dont je suis fière. Je me réjouis de vous décrire aujourd’hui comment nous formons notre équipe pour l’avenir en nous concentrant sur le leadership.

Comme vous le savez, la Banque Scotia s’est dotée d’une stratégie en cinq points très fructueuse qui oriente tout ce qui se fait dans l’entreprise.

Notre détermination à mettre en œuvre cette stratégie ciblée a été essentielle à notre réussite.

Il nous faut un groupe dévoué et performant de gens exceptionnels pour mettre en application tous les éléments de notre stratégie – et notamment la composante de leadership, qui est la seule à viser exclusivement ces personnes remarquables.

De fait, la Banque Scotia est l’une des rares entreprises du monde qui a fait du leadership une composante importante de sa stratégie d’affaires.

Et il y a des raisons impérieuses à cela.

Nous devons notre succès à notre équipe, et ce succès repose sur nos leaders – il y a donc une forte justification commerciale à renforcer nos compétences en leadership.

 

La justification commerciale du leadership

D’abord, ce sont nos leaders qui veillent à la mise en application de notre stratégie. Le meilleur plan du monde ne donnera rien sans les bonnes personnes pour le réaliser.

Nous devons confier les bons emplois aux bonnes personnes pour mettre en application notre stratégie aujourd’hui comme demain.

Ensuite, ce sont nos leaders qui nous aident à recruter les meilleurs talents. On nous dit souvent que la qualité de nos leaders est un facteur clé qui attire des employés à la Banque Scotia.

De plus, les leaders solides forment les équipes solides – et rehaussent la performance à l’échelle de l’entreprise.

Parallèlement, le monde des affaires fait face à un défi démographique, notamment en Amérique du Nord.

Une foule de leaders compétents et expérimentés vont quitter leurs fonctions à la retraite.

Cet enjeu n’est pas propre à la Banque Scotia; il se présente partout et nous voulons prendre les devants pour l’affronter.

Nous sommes d’ailleurs mieux placés que bon nombre de nos concurrents pour y arriver.

Notre présence plurinationale et la diversité de nos activités nous procurent un incroyable bassin de talents caractérisé par de vastes points de vue et une ouverture sur le monde – ceci nous confère un net avantage commercial.

Mais il faut consentir un effort considérable pour mettre pleinement à profit cet avantage.

Nos progrès en matière de leadership

Notre stratégie de leadership est simple : repérer et perfectionner les talents, reconnaître et récompenser le succès et mesurer nos progrès.

Nous avons un processus bien rodé pour repérer les talents où qu’ils se trouvent dans les 55 pays où nous sommes présents. L’an dernier, nous avons organisé plus de 300 tables rondes à l’échelle de la Banque pour repérer les talents, discuter de leurs besoins de perfectionnement – et discuter de nos besoins d’avenir.

Ce thème revient constamment dans notre stratégie de leadership. Il ne s’agit pas seulement des meilleurs talents. Il y a des leaders à tous les niveaux et à toutes les étapes d’une carrière. Nous creusons davantage pour repérer et perfectionner les talents à partir de la base. Peu d’entreprises le font, et je crois que nous sommes parmi les meilleurs à ce chapitre.

Nous avons clairement défini les aptitudes, comportements et expériences d’un leader à la Banque Scotia, de sorte que quiconque aspire à un rôle de leadership connaît les attentes.

Nous fournissons des ressources aux employés pour qu’ils évaluent et perfectionnent leurs propres aptitudes au leadership. Nous encourageons fortement le cheminement professionnel entre divisions pour enrichir les connaissances et les expériences des leaders potentiels.

Enfin, nous adoptons une approche équilibrée pour mesurer nos progrès – et la responsabilité des résultats s’étend jusqu’à la haute direction.

Nous suivons la représentation des femmes au sein du leadership, parce que nous savons qu’un leadership très diversifié est un gage de meilleure performance.

En plus des résultats mesurables, nous insistons sur la façon dont les gens deviennent de grands leaders.

Par exemple, sachant que le travail en collaboration mène à de meilleurs résultats, nous aidons nos employés à développer leur capacité de motiver les autres, de coopérer avec eux et de les inspirer.

Ces aptitudes sont essentielles dans une grande entreprise complexe comme la nôtre, où l’établissement de relations demeure la priorité.

Un avantage concurrentiel pour l’avenir

Je suis convaincue que le leadership est l’un des avantages concurrentiels de la Banque Scotia.

Nous reconnaissons déjà ce que nous imposent le marché mondial, notre clientèle diversifiée et la démographie — et nous relevons ce défi de front.

Nous avons l’équipe idéale. Nos employés collaborent entre eux. Nous disposons d’une vaste banque de talents aux multiples antécédents, convictions et compétences.

Comme Rick l’a dit tout à l’heure, nous savons que notre diversité fait notre force.

Nous continuerons de former des leaders dans une optique mondiale. Des leaders qui ont toute l’expérience voulue pour saisir les complexités de notre monde en rapide évolution. Et les différents points de vue de nos employés resteront un immense avantage pour nous.

Merci!