Conseils pour éviter des problèmes courants

Protection de votre Carte Scotia et de votre NIP

Pour diverses raisons, une autre personne peut se retrouver en possession de votre carte de débit. Or sans votre NIP, il est impossible d'utiliser votre carte. Votre NIP est votre signature électronique donnant accès à vos comptes. En choisissant votre NIP, il donc est essentiel d'éviter les séquences numériques (comme 1234) de même que les codes faciles à deviner d'après vos renseignements personnels (comme votre date de naissance, votre adresse ou votre numéro de téléphone). N'écrivez jamais votre NIP sur un bout de papier que vous conservez dans votre portefeuille et ne divulguez jamais votre NIP à qui que ce soit. Protéger votre NIP constitue le meilleur moyen d'empêcher toute utilisation frauduleuse de votre Carte Scotia. Pour de plus amples renseignements, demandez un exemplaire du dépliant Pour protéger votre argent… Protégez votre NIP.

Examen de vos relevés de compte

La convention de compte que vous signez lorsque vous ouvrez un compte stipule que, si vous recevez des relevés papier, vous devez informer la Banque de toute erreur ou omission dans les 30 jours suivants la date de relevé. Si vous utilisez un livret ou l'option de relevé sans papier, vous devez informer la Banque de toute erreur ou omission dans les 60 jours suivants la date de l'opération contestée. Si vous négligez d'informer la Banque d'un problème dans les délais prescrits, cela signifie que vous acceptez le contenu du relevé et renoncez à toute demande de remboursement de notre part même si vous découvrez par la suite des opérations contrefaites, non autorisées ou frauduleuses. Il est donc important d'examiner attentivement vos relevés dès leur réception et d'informer la Banque sans délais si vous décelez un problème.

Prévention des fraudes

Rappelez-vous le vieil adage qui dit que «si cela semble trop beau pour être vrai, c'est probablement le cas.» Les criminels utilisent des moyens de plus en plus sophistiqués, et Internet fait désormais partie de leurs instruments de prédilection. Faites preuve de prudence lorsque vous achetez ou vendez de la marchandise par Internet. Surtout, méfiez-vous si l'on vous offre un emploi d'agent par l'entremise d'Internet ou si un étudiant étranger tente de louer une chambre chez vous par Internet. Habituellement, un criminel vous enverra un chèque ou un virement télégraphique d'un montant supérieur à ce que vous aurez convenu et vous demandera par la suite de lui retourner le paiement en trop. Toute situation où vous recevez un chèque d'un montant trop élevé et où l'on vous demande de rembourser une partie des fonds devrait éveiller vos soupçons. En cas de doutes, n'hésitez pas à discuter de cette situation avec votre banquier.

Responsabilités à l'égard de vos placements

La valeur de vos placements peut fluctuer en fonction de certains facteurs, notamment la conjoncture des marchés et de l'économie et les taux d'intérêt. C'est pourquoi il est essentiel de travailler en collaboration avec votre conseiller pour faire en sorte que les placements que vous choisissez vous conviennent.

Votre conseiller en placement doit faire preuve d'éthique et de professionnalisme lorsqu'il traite avec vous. Il doit également s'assurer que ses conseils correspondent à votre situation financière, à vos objectifs de placement et à votre tolérance à l'égard du risque. Pour ce faire, il applique la règle «Connaître son client» et recueille des renseignements concernant votre situation financière, vos objectifs en matière de placement et vos connaissances des placements.

Il vous incombe de comprendre les modalités des produits et services que vous achetez. Lisez attentivement toute la correspondance que vous recevez de votre firme de courtage, y compris vos relevés de compte. Veillez également à informer votre conseiller de votre situation financière actuelle et de tout changement important concernant votre santé, votre emploi ou votre situation familiale.