Bon d'études canadien

Ce produit vous convient si :

  • Vous voulez de l'aide afin d'épargner en vue des études postsecondaires de votre enfant.
  • Vous avez besoin d'un montant de 500 $ pour vous aider à épargner.
  • Profitez d'un coup de pouce à l'épargne-études Recevez 500 $ pour vous aider à épargner en vue des études postsecondaires de votre enfant.
  • Commencez à épargner dès maintenant Le montant maximal du bon d'études canadien pour un enfant est de 2 000 $ à titre viager, en commençant
    par un premier bon de 500 $.
  • Tirez le maximum des bons d'études canadiens Pour avoir droit aux bons rétroactifs, le bénéficiaire doit être âgé de 21 ans ou moins.

PLUS:

Obtenez de plus amples renseignements sur les avantages de l'épargne-études en consultant les sites des programmes SmartSAVER et Ciblétudes.

Critères d'admissibilité au bon d'études canadien

Pour avoir droit au bon d'études canadien, l'enfant bénéficiaire du REEE doit être un résident canadien et avoir un numéro d'assurance sociale (NAS) valide.

Un enfant est admissible au premier bon d'études canadien de 500 $ seulement si :

  • il est né après le 1er janvier 2004;
  • il est sous la responsabilité d'une personne admissible au Supplément de la prestation nationale pour enfants;
  • il est sous la responsabilité du curateur public et reçoit des prestations spéciales pour enfants.


Critères d'admissibilité à un bon supplémentaire

Votre enfant est également admissible à 15 versements supplémentaires de bons d'études canadiens de 100 $ chacun, jusqu'à l'âge de 15 ans, c'est-à-dire un versement pour chaque année d'admissibilité de la famille au supplément de la prestation nationale pour enfants.

Il vous suffit de demander un paiement d'aide aux études (PAE) afin de toucher votre SCEE, de même que le revenu généré par celle-ci.

Votre REEE peut rester ouvert pendant une période maximale de 35 ans. Si l'enfant pour lequel vous avez épargné décide de cesser ses études, les cotisations vous seront retournées. Vous pourrez alors utiliser la SCEE en vue des études d'un frère ou d'une sœur admissible de cet enfant. Sinon, la subvention devra être remise au Gouvernement du Canada.

Pour faire une demande