Vétérans et réservistes

Votre engagement, votre

leadership et votre

détermination nous

intéressent.


Tout comme
votre talent.



La Banque Scotia est fière d’être un « employeur ami des forces armées ».

À la Banque Scotia, nous reconnaissons et nous apprécions la contribution des vétérans et des réservistes du Canada, durant et après leur service militaire. La Banque Scotia est la banque internationale du Canada et elle compte sur une équipe mondiale diversifiée reflétant de nombreuses voix, opinions et expériences qui contribuent à notre rendement en tant qu’entreprise.

Nous accordons de l’importance aux connaissances que les vétérans ou les réservistes peuvent apporter à notre équipe. La Banque Scotia est fière d’avoir l’expérience et les ressources pour soutenir les vétérans et les réservistes dans leur transition vers une carrière civile. Nous sommes aussi fiers d’avoir reçu le prix de « l’employeur offrant le plus grand appui aux réservistes du Canada » de la part du Conseil de liaison des Forces canadiennes (CLFC). Comme vétéran ou réserviste, vous pouvez vous joindre à notre équipe avec vos solides compétences, votre formation et votre perfectionnement professionnel que vous avez acquis durant votre carrière militaire.


Témoignages

Des vétérans et des réservistes travaillent maintenant pour la Banque Scotia.

Détails

Partenariats avec les
collectivités

La Banque Scotia s’associe avec des organisations qui partagent les mêmes idées pour soutenir les vétérans et les réservistes dans leur transition vers une carrière civile.

Détails



Joignez-vous à nous


Si vous êtes vétéran ou réserviste et qu’une carrière à la Banque Scotia vous intéresse, voici les postes
que nous offrons actuellement.

Trouvez un emploi

Parlez-nous de vous


Si vous êtes vétéran ou réserviste et que vous aimeriez que votre candidature soit considérée pour une
carrière éventuelle dans votre domaine de compétence, veuillez créer un profil de candidat.

Créez un profil



Témoignages

Dans leurs propres mots

Nous avons demandé à plusieurs membres de notre personnel, qui sont des vétérans et des réservistes, de décrire leurs expériences de transition vers le secteur privé en tant que Banquiers Scotia. Voici ce qu’ils avaient à dire.



Robert Bérubé, Lieutenant-colonel (Retraité), Officier des Forces d’opérations spéciales | Premier directeur, Exploitation – Canaux de distribution et direction



« Quitter les Forces armées canadiennes après 25 ans de service pour passer au secteur privé a été une des décisions les plus stimulantes de ma vie professionnelle. J’ai servi à l’étranger comme officier d’infanterie et d’opérations spéciales, ce qui m’a donné l’occasion de travailler et de vivre dans plusieurs pays et de connaître des cultures diverses. De plus, nous avons apporté la sécurité à des populations démunies vivant dans des régions reculées du monde. La Banque Scotia a compris la valeur de mon expérience internationale et de mes antécédents de service. Mon travail actuel consiste à placer les clients au centre de notre stratégie et à assurer la sécurité du personnel. Je suis à la Banque depuis deux ans et je peux dire que je me suis bien intégré à la Banque Scotia et que la transition des Forces armées à un employeur civil a été bien réussie. »


Ryan Vine, Réserviste, Caporal-chef | Consultant en diversité de l’effectif, Banque Scotia



« J’ai été engagé par la Banque Scotia à titre de consultant en recrutement pour l’équipe Diversité de l’effectif. Avant d’entrer à la Banque Scotia, en tant que nouveau diplômé, je travaillais comme recruteur de catégorie A dans mon unité des Forces armées canadiennes. La Banque Scotia a reconnu les aptitudes que j’ai développées dans les Forces armées et elle m’a aidé à faire le pont entre mon travail militaire et mon travail dans le secteur privé. En plus de mes aptitudes en recrutement, je suis aussi habile pour parler en public et faire des présentations. Enfin, comme dans les Forces armées, je fais partie d’une équipe bien soudée au service du recrutement de la Banque Scotia. »


David Quick, Officier d’infanterie des forces régulières, Royal Canadian Regiment | Premier directeur et chef de l’équipe Amélioration des opérations et des processus (Gestion de projets), Opérations bancaires internationales de gros, Banque Scotia



« J’ai servi durant 20 ans comme officier d’infanterie dans le Royal Canadian Regiment. Mon parcours à la Banque Scotia a été semblable à ma carrière militaire, soit un cheminement, un apprentissage quotidien et une bonne dose d’humilité. Le secteur privé, comme l’armée, est fondé sur les relations. Au cœur de chaque équipe efficace, il y a des liens basés sur la confiance et le respect. J’ai quitté l’armée en 2007 en raison d’une blessure survenue au combat et je suis fier d’être l’un des 20 Canadiens qui ont reçu l’Étoile de la vaillance militaire. J’ai un diplôme de MBA de l’École de gestion Ivey et j’ai pu faire la transition vers une entreprise américaine de gestion informatique. En 2014, je me suis porté volontaire pour codiriger une expédition « La Patrie gravée sur le cœur » vers le Pôle Nord afin de recueillir des fonds pour les vétérans et leurs familles qui doivent composer avec le SSPT. La Banque Scotia était le principal commanditaire de cet événement. Aujourd’hui, je dois traiter avec l’ambiguïté, des échéances à respecter, des personnes aux intérêts différents et un changement constant, soit le même environnement que dans l’armée. Or, c’est très agréable de travailler dans un milieu qui respecte les différences. Mon équipe a contribué à ma réussite à la Banque Scotia et je sais qu’elle m’appuiera tout au long de ma transition, de l’armée à l’entreprise privée. »


Frank Atyeo, Sergent-major régimentaire, Réserve des Forces canadiennes | Premier directeur, Centre de gestion globale de la sécurité de la Banque Scotia



« Je suis entré à la Banque Scotia il y a six ans et je suis actuellement responsable de la sécurité de ses clients, de son personnel et de ses actifs. J’ai aussi été un membre actif de la Réserve des Forces canadiennes durant 24 ans. Dans ces deux organisations, j’ai eu l’occasion de discuter et de travailler avec des gens talentueux qui ont influencé mon développement. L’armée m’a donné certaines expériences de vie uniques et, avec ma formation, cela a contribué à ma réussite à la Banque Scotia. La capacité à fonctionner dans des situations stressantes développe la résilience et la prise de décisions sous la pression, soit des atouts pour mon poste actuel. Le fait d’être entraîné à travailler à un niveau supérieur a renforcé mon approche stratégique et m’a permis de voir comment les gestes individuels peuvent contribuer au succès d’une organisation. Un de mes plus grands défis lors de ma transition vers le secteur privé a été de cerner les aptitudes acquises dans l’armée qui me seraient utiles dans d’autres rôles. Je recommande à ceux qui passeront des entrevues de ne pas sous-estimer ces aptitudes dans le monde des affaires. »


Dwayne Hobbs, Sous-chef d’état-major (Soutien) Quartier-général de la 4e Division canadienne | Premier directeur, Équipes LCBA/LCFT et des sanctions, Service de la vérification, Banque Scotia



« J’ai joint la Réserve des Forces canadiennes en 1988 et je suis devenu officier breveté dans l’infanterie des Forces armées canadiennes. J’ai dirigé de nombreuses organisations lors de missions à l’étranger, tel qu’en Bosnie, en Syrie et en Afghanistan. J’ai beaucoup voyagé et j’ai apprécié les avantages d’un niveau inégalé d’investissement en matière de développement professionnel axé sur le leadership. Mon dernier poste dans l’armée consistait à commander une brigade de 2 500 réservistes dans la région de Toronto. La Banque Scotia a estimé que mon expérience militaire un atout pour son équipe Sécurité et enquêtes, que j’ai joint en 2013 en tant que premier directeur, Centre de gestion globale de la sécurité de la Banque Scotia. Les deux organisations ont une identité canadienne similaire, mais elles sont présentes à l’échelle mondiale. Après un congé autorisé d’un an pour ma formation au Programme de sécurité nationale au Collège des Forces canadiennes, j’ai occupé ce nouveau poste ici. J’ai eu beaucoup de chance de trouver des rôles pour lesquels ma formation académique, mon entraînement et mon expérience peuvent contribuer au succès d’une organisation. Les dirigeants de la Banque Scotia ont toujours montré qu’ils appréciaient non seulement mon apport individuel, mais aussi la détermination et les aptitudes des personnes qui ont une formation militaire. J’ai donc bénéficié d’un cadre optimal pour ma situation professionnelle et personnelle! »


Partenariats avec les collectivités

L’union fait la force

La Banque Scotia encourage l’embauche de vétérans et de réservistes par l’entremise de ses partenariats avec les collectivités et ses initiatives de recrutement ciblé.



Compagnie Canada


Compagnie Canada est une organisation de bienfaisance indépendante dont l’objectif est de tisser des liens entre les militaires canadiens, les leaders communautaires et ceux du monde des affaires. La Banque Scotia est un employeur partenaire ami des Forces et participe au programme d’aide à la transition (PAT) de Compagnie Canada. Le PAT est conçu pour aider les membres des Forces armées canadiennes (FAC) dont les réservistes, les vétérans et les conjoints des militaires à trouver un emploi civil.





Association ROSC


L’Association du Régiment d’opérations spéciales du Canada est un organisme sans but lucratif qui sert de lien formel entre les membres actuels et anciens du Régiment d’opérations spéciales du Canada. L’Association offre un appui aux membres et à leurs familles en ce qui concerne leur cheminement au sortir du Régiment. L’Association du Régiment d’opérations spéciales du Canada contribue au bien-être des membres de la famille régimentaire au moyen de représentations et de mentorat et elle maintient des relations avec le ROSC et des parties prenantes externes.





Career Edge


Partenaires depuis 1996, la Banque Scotia et Career Edge aident les récents diplômés, les récents diplômés handicapés, les nouveaux arrivants au Canada et les réservistes des Forces armées canadiennes à surmonter les obstacles à l’emploi et à démarrer leur carrière. Career Edge est une entreprise sociale autosuffisante qui sert d’intermédiaire entre les principaux employeurs canadiens et les candidats talentueux de tous les horizons qui recherchent un stage rémunéré.





Treble Victor


Fondé en 2007 par Mark Walden et Don Ludlow, le Treble Victor Group (ou 3V) est un réseau d’ex-leaders militaires qui s’entraident pour réussir leurs carrières dans le domaine civil. Ces gens partagent ainsi des présentations, du mentorat et de l’encadrement, tout en organisant des conférences et des sessions de développement professionnel. Le réseau 3V travaille aussi avec d’autres organisations pour soutenir le développement de programmes de transition pour les vétérans et sensibiliser les chefs d’entreprise envers l’embauche de vétérans.





La Patrie gravée sur le cœur


La Fondation La Patrie gravée sur le Cœur est un organisme national de bienfaisance qui rend hommage aux sacrifices consentis, en temps de paix ou de conflit, par les membres des Forces armées canadiennes, les vétérans et leur famille. La Fondation finance des programmes originaux et des projets de recherche novateurs dans les domaines de la santé et du soutien familial, de la santé physique et de la réadaptation, de la santé mentale et du bien-être, et de la recherche et de l’innovation. La Fondation s’est aussi donnée pour mission de combler le vide qui subsiste entre les collectivités militaires et civiles en accueillant des symposiums internationaux et en organisant des expéditions en milieu extrême à travers le monde, afin de souligner entre autres la transférabilité d’aptitudes militaires à une carrière civile.